ITPT

20 nov. 2012

Levée record pour Qumulo

Qumulo (www.qumulo.com) vient d'annoncer son tour A à hauteur de 24.5M$ qui complète la mise initiale de 2.3 en Mars 2012 pour un total de 26.8M$. Vous vous souvenez j'avais couvert très brièvement l'entreprise dés le mois d'Avril 2012. Aucune société parmi les récentes et prometteuses du stockage (matériel) n'ont réussi à faire une telle levée à ce stade: Nutanix (13.3M$), Tintri (17M$), SimpliVity (18M$), Nimble Storage (17M$), SolidFire (12M$), Pure Storage (5M$), Starboard Storage faible et lien avec Reldata, Tegile (2.5M$), Nimbus Data, Whiptail, Avere ou NexGen tous faibles, Violin et Coraid (10M$). C'est donc un vrai record supporté par Highland Capital Partners, Madrona Venture Group and Valhalla Partners et c'est donc un indicateur clé pour la suite. Le background des fondateurs, Aaron Passey, notamment, déjà souligné, est très impressionnant avec des passages chez les champions Isilon ou Clustrix donc de vraies belles histoires Scale Out Storage ou DB. La société emploie aujourd'hui 18 personnes et prévoit d'embaucher au moins 50 ingénieurs sur les 18 prochains mois. On remarquera 2 notions fondamentales pour comprendre ce qu'ils font: Systèmes Distribués et ACID. A suivre de près avec ScaleIO et Convergent.io.

18 nov. 2012

IT Press Tour #10

Deux semaines, il reste 2 semaines et l'IT Press Tour (www.ITPressTour.com) recommencera, le 10ème du nom. L'équipe est assez fiere de cette petite réussite. Cette édition se déroulera du 3 au 7 Décembre à San Francisco et dans la vallée. Les sociétés suivantes seront visitées (par ordre alpha):
  • Bitcasa, pour un stockage personnel infini,
  • Cloudera, leader établi du développement Hadoop,
  • Engine Yard, référence du PaaS,
  • EVault, expert en Backup Online avec plus de 38000 clients,
  • MuleSoft, #1 des plateformes d'intégration SaaS,
  • Nimble Storage, innovateur en stockage,
  • Riverbed, pionnier de l'accélération WAN,
  • Scality, leader de l'object storage à interface unifiée,
  • SolidFire, l'Isilon du Block pour CSP,
  • Starboard Storage, pour un stockage mixte HDD et SSD économique,
  • Symform, le meilleur Erasure Code distribué sur Internet,
  • Tintri, tout pour le stockage VM,
  • et Virsto, l'acteur alternatif en Hyperviseur Stockage.
Suivez le tour et les discussions sur Twitter avec le Hashtag #ITPT, mon ID personnel demeure @CDP_FST ou sur mes blogs.

15 nov. 2012

HP Argos, intéressant

HP (www.hp.com | NYSE:HPQ), leader de l'informatique mondiale, vient d'annoncer son serveur Proliant SL4500 ultra-dense qu'il positionne pour le big data et les architectures convergentes, la nouvelle voie royale pour les datacenters. Tout un programme, disons qu'il s'agit simplement d'un serveur 4U (4.3U) supportant 3 déclinaisons avec 1 noeud serveur et 60 disques, 2 noeuds et 2 x 25 disques ou 3 noeuds et 3 x 15 disques, hors disque de boot doublé et présents par noeud. Les processeurs Intel et AMD sont disponibles respectivement pour le ProLiant SL4540 Gen8 Server avec la famille E5-2400 et pour le ProLiant SL4545 G7 Server on à base d'Opteron 4200 Series. Chaque noeud peut accepter 192GB de mémoire, plusieurs interfaces 1 ou 10GbE et même une carte contrôleur RAID Dynamic Smart Array pour ceux qui en veulent encore...

Par contre le positionnement est étonnant avec une préconisation des configurations 1 noeud pour le stockage objet, 2 noeuds pour l'email en nommant Exchange et 3 noeuds pour Hadoop. Avec des disques 4TB (disponible début 2013), un chassis peut stocker 240TB soit sur 42U, 2.16PB, intéressant mais bien inférieur à la référence du moment - le SGI MIS - avec 72 x 4TB soit 288TB sur 4U soit 2.88PB sur un rack (en SGI MIS serveur et non JBOD). L'Argos se distingue par sa capacité d'avoir 3 noeuds ce qui en fait une capacité de traitement intéressante, reste toujours qu'avec ces 3 noeuds, on ne peut configurer que 15 disques par noeuds soit 45 disques par chassis.
Il faut bien qu'ils disent quelques choses mais nous pouvons très bien faire du stockage objet sur les configurations 3 noeuds. J'y vois une certaine compréhension et limitation du stockage objet par HP, toujours un peu déformé par OpenStack, et sa considération pour les environnements de stockage secondaire.

13 nov. 2012

Tonian, pure player de pNFS

Tonian Systems (www.tonian.com), éditeur israélien de stockage, continue à se découvrir peu à peu. J'avais couvert la société en Novembre 2011 après son second tour de financement mais rien ne filtrait et c'est toujours un peu pareil sauf que le site existe et qu'il confirme le gros travail sur pNFS depuis la version 4.0 de NFS, aujourd'hui associé à la version 4.1 et suivantes.
Revenons sur pNFS car sa compréhension semble floue sur le marché ou chez certains vendeurs. pNFS est l'acronyme de Parallel NFS et constitue la tentative de normalisation des accès et systèmes de fichiers parallèles. Plusieurs approches existent sur le marché en dehors de cette initiative, on peut citer PVFS ou Lustre par exemple. L'esprit de pNFS est asymétrique avec au moins un serveur de meta data dit MDS et plusieurs serveurs de données. Le coté parallèlisme est clé ici puisque son sens est donné par le striping des fichiers entre les serveurs de données. Un fichier n'appartient plus à un serveur simplement comme cela se fait avec un "classique" serveur NFS. L'autre point de vue est qu'il ne s'agit pas de considérer plusieurs serveurs pour des données différentes mais bien d'intégrer le caractère parallèle du stockage et de l'accès aux données. On comprend ensuite pourquoi les débits sont importants. L'exemple suivant parle de lui-même: soit un fichier de 10 blocs, chacun stocké sur un serveur parmi un pool de 10 serveurs. L'accès au fichier complet se fait globalement sur le temps de service du premier bloc avec le rapatriement donc des 10 en parallèle sans avoir besoin d'attendre le traitement des 9 suivants s'ils étaient servis en séquence depuis un seul serveur NFS. Le temps est environ équivalent à 1/10 du temps séquentiel. pNFS propose un MDS qui peut être séparé mais nous pouvons envisager un MDS par serveur de données, l'esprit restant asymétrique, le client ne sachant pas où se trouve la donnée. Les serveurs de données peuvent être de 3 natures différentes: object au sens OSD (SCSI T10), fichiers avec des NAS ou Bloc avec des unités de disques.
Alors pourquoi pNFS ? simplement car toutes les autres approches sont propriétaires et l'industrie a besoin de normalisation pour favoriser une adoption massive et ainsi baisser les coûts. Plusieurs tentatives propriétaires existent mais elles se heurtent au design même de NFS. Prenons Isilon, même s'il y a plusieurs têtes NAS, NFS par exemple, et que les données sont ensuite éclatées, un seul serveur NFS sert la même donnée. Bien sûr, plusieurs serveurs peuvent servir la même donnée en parallèle mais de façon complète, c'est-à-dire le fichier en entier depuis le même serveur. Le striping des données existent bien mais les serveurs ne contribuent pas de façon simultanée au service. Une autre vue est celle côté client. Pour les serveurs classiques, la couche client NFS n'est pas changée et reçoit donc qu'un seul stream qui constitue le fichier. Pour pNFS, le client NFS v4.1 a la capacité de parler à plusieurs serveurs et d'agréger les donnée reçues. Le travail est donc aussi effectué par le client mais attention, tout ça se fait plus vite que le stream depuis un seul serveur. On espère donc que pNFS deviendra le standard attendu et tiendra ses promesses et qu'il mettra tous les acteurs sur la même ligne, la différence venant d'ailleurs.
Nous attendons donc avec impatience l'angle de la solution Tonian.

8 nov. 2012

SGI s'appuie sur MarkLogic

SGI (www.sgi.com | NASD:SGI), l'historique leader du graphique haut de gamme et de l'informatique technique, n'en finit pas de se réinventer. Après le stockage et les solutions Hadoop avec Cloudera, SGI ajoute la base de données NoSQL de MarkLogic, un des leaders des bases XML. Le produit résultant est un appliance baptisé SGI DataRaptor with MarkLogic Database.

Le produit MarkLogic possède plusieurs propriétés propres:
  • Transactions ACID,
  • Capacité d'évolution horizontale en mode Shared-Nothing,
  • Indexation temps-réel,
  • Haute-Disponibilité et DR,
  • Sécurité de haut niveau
  • et fonction Search intégrée.
SGI DataRaptor est disponible en 2 configurations: Performance et Capacité décrites ci-dessous. Pour chaque configuration, SGI commercialise 5, 10 ou 21 noeuds. La configuration Performance utilise des disques 600GB SAS 2,5" à 15K RPM associés à 80 à 200GB de Flash, la configuration Capacité des unités 1TB SATA 3,5" à 7200 RPM et la partie Flash n'est consacrée qu'à l'OS. Chaque noeud est livré avec 16 Xeon E5 couplés à 128GB de mémoire donc la configuration minimale est 80 cores et 640GB de RAM, la configuration intermédiaire 160 cores et 1280GB et le haut de gamme 336 cores et 2600GB.

6 nov. 2012

Ils se retrouvent chez Sophos

Sophos (www.sophos.com), acteur alternatif de sécurité, a recruté en Septembre dernier son nouveau CEO, Kris Hargerman, ancien CEO de Corel mais surtout ancien dirigeant de la division Storage chez Veritas, sous les années Bloom, générant 1,5Mds $. Et quasiment arrivé en même temps Matt Fairbanks en tant que CMO. Pas mal, qui est le prochain ?