ITPT

30 décembre 2011

Mes 10 Prédictions pour 2012

Familier de ce type d'exercice, voici mes 10 prédictions pour 2012 en évoquant à la fois les tendances et les acteurs sous-jacents qui devraient pousser le sujet et donc bénéficier largement des mouvements de marchés:
  1. Les volumes de données grossissent toujours, accumulation, analytique, logs, protection et numérisation de toujours plus d'informations. Ces volumes obligent les utilisateurs à considérer et l'industrie à proposer de nouvelles réponses et solutions.
  2. La vague du stockage SSD/Flash se confirme sous forme de disques, cartes ou baies. Nous suivrons particulièrement SolidFire, Pure Storage, Violin Memory, Virident et Fusion-io.
  3. L'adoption du stockage convergent par l'intégration de plusieurs tiers au sein de nouvelles baies de disques associés à des fonctions de migration, de snapshot, de réduction, de compression, de thin provisioning, de backup, d'archivage et de réplication. Nimble Storage et Actifio seront à regarder de près dans les prochains mois.
  4. La nécessité d'un stockage pour les environnements virtuels avec éventuellement la partie compute associée. Nous suivrons Nutanix, Tintri et Virsto.
  5. Le stockage Cloud surtout hybride et notamment côté client ou desktop, backup vers le online, ou gateway avec des fournisseurs comme StorSimple, TwinStrata, CTera Networks ou Nasuni. Les outils client sont bien sûrs Dropbox, Box, Wuala, SugarSync ou quelques autres. Les acteurs de backup évolueront pour ceux qui ne l'ont pas déjà fait vers cet accès fichier ou document transparent. Evernote est placé ici même si ce n'est pas du stockage mais plutôt une application avec synchronisation multi-device intégrée, la réussite de cette société symbolise bien la mutation des usages et des utilisateurs. Le DR se basera davantage sur le Cloud.
  6. La disparition du backup au profit de la synchronisation poussée par la consumérisation de l'IT (multi-device, multi-site... cette fameuse ubiquité d'accès).
  7. Le RAID est mort, vive le RAIN* et le stockage dispersé, distribué et les architectures P2P en mode objet seront en vogue poussées par Scality, Cleversafe, Caringo ou Amplidata. Ces solutions seront au coeur du mouvement vers le Cloud.
  8. Les fichiers et les services fichiers sont partout comme élément de base d'informations et d'échange. Les faiseurs classiques sur ce segment attireront notre regard évidemment mais Panzura sera un acteur à surveiller, potentiellement RedHat avec l'acquisition de Gluster mais nous verrons bien.
  9. Le Big Data, l'Analytique deviennent plus que jamais synonymes d'Hadoop avec notamment Cloudera, Hortonworks, MapR ou Datameer.
  10. Côté réseau, Ethernet et IP sont toujours les gagnants et continueront de l'être, FC décline et FCoE ne prend pas.
Tous ces points ont un point commun: le logiciel qui est le différenciateur entre les offres !

* RAIN : Reliable|Redundant|Random Array of Inexpensive|Independant Nodes

29 décembre 2011

AeroFS semble mûr

AeroFS (www.aerofs.com), de la société Air Computing Inc., découvert l'année dernière avec un post en Décembre 2010, continue son développement et nous promet de belles choses. Si nous revenons sur l'esprit AeroFS, disons que c'est un outil comme Dropbox, SugarSync ou Box.net avec sa déclinaison Business mais privé c'est-à-dire sans serveurs externes, dans le plus pur esprit peer-to-peer comme Wuala. Chaque machine Windows, Linux ou Mac, membre d'AeroFS tourne un agent qui permet l'échange et le stockage de fichiers dans sa propre librairie - terme AeroFS - sous forme chiffrée grâce à une clé unique RSA sur 2048 bits, de quoi garantir l'unicité !! Cette clé sert ensuite à l'établissement d'un canal sécurisé entre "les peers" au sens AeroFS. L'élément central d'AeroFS est donc la librarie qui peut-être synchronisée de manière sélective. Ces librairies sont bien sûrs partageables entre utilisateurs, ce qui en fait un redoutable outil collaboratif. Il n'y a pas non plus de limite d'espace puisque finalement le volume correspond à l'espace cumulé sur plusieurs systèmes sans contrainte de place ni de coût associé. Une option intéressante existe avec la fonction de Backup Library qui permet la copie sur les serveurs d'AeroFS toujours en AES-256. Encore un parfait exemple de la pertinence du projet KerStor. Cette bonne idée de la synchronisation qui correspond à une dynamique du marché qui se vérifie tous les jours notamment avec les mouvements vers le Personal Cloud Storage. Et cela confirme l'autre dynamique très forte sur le marché avec le grignotement progressif mais certain du backup par la synchronisation. Car après tout, c'est quoi le backup ? Une copie de données organisée avec potentiellement plusieurs versions pour revenir dans le temps en cas de pépins !!

28 décembre 2011

Les Vainqueurs 2011

2011 aura été une belle année pour l'industrie du stockage à tout point de vue: technologie, innovations, produits, acquisitions et ipos. Plusieurs acteurs se sont distingués cette année, certains associés à des technologies récentes ou d'autres qui confirment leur émergence ces dernières années. Voici les différentes lauréats:
  • Stockage Primaire alternatif: Coraid,
  • Stockage SSD/Flash: Pure Storage, SolidFire et Violin Memory,
  • Stockage Convergent: Nimble Storage,
  • Service Fichiers et NAS: Panzura et Avere,
  • Gateway Cloud: StorSimple et TwinStrata,
  • "Cloud Storage Client/Desktop/Mobile": Dropbox et Box,
  • Stockage dédié à la Virtualisation: Virsto et Tintri,
  • Stockage Objet: Scality et Caringo et une mention pour l'initiative OpenStack avec aujourd'hui 144 membres,
  • IPO: Fusion-io,
  • Acquisition: BlueArc gobé par HDS pour près de 600M$ pour éviter l'introduction en bourse et Anobit cible récente d'Apple,
  • Prix de l'innovation: Nutanix, Tintri, Zadara Storage et Panzura.

26 décembre 2011

Le Tiering, indispensable au Stockage

Plusieurs acteurs notamment SSD justifient leur approche par un critère de performance bien sûr et heureusement mais aussi de coût qui se veut être inférieur ou de l'ordre de solutions HDD équivalentes. Sans revenir sur les éléments qui permettent de réussir ce pari, citons que ces fournisseurs intègrent plusieurs technologies comme la déduplication, la compression, le thin provisioning et d'autres mécanismes couplés à une batterie de disques SSD à base de Flash MLC donc moins chers mais à priori moins fiables. La suite est évidente: pourquoi continuer à acheter un baie HDD ?
La question est légitime mais demeure incomplète quand on sait que les volumes explosent et que les entreprises considèrent de nouvelles applications qui elles-mêmes sont créatrices de forts volumes. On ne voit pas une entreprise configurer 1Po de stockage SSD sauf peut-être les Cloud Service Providers qui doivent honorer une qualité de service de grande quantité d'application. Le volume de SSD ici est donc multi-client, on dit multi-tenant dans le monde Cloud, et revient à considérer une petite partie pour chacun et le reste devrait être composé d'unités plus traditionnelles. C'est le cas de SolidFire qui offre une solution jusqu'à 100 noeuds SF3010 chacun pouvant stocker jusqu'à 12To en considérant un ratio de réduction de 4:1. Pure Storage confirme mes dires ci-dessus avec une baie dense mais d'une capacité raisonnable, le FA-320 propose 22To avec les modules d'extension capable de stocker de l'ordre de 100To basé sur le taux de réduction 5:1, parfaite pour des applications exigeantes. Ces unités s’intègrent simplement dans un univers où plusieurs niveaux de stockage cohabitent. Dans ces 2 cas, on comprend aisément la nécessité de considérer un mécanisme de migration automatique de données avec un souci néanmoins, il doit être extérieur aux unités. Là se pose un problème de plateforme, de transparente et d'intégration suivant les besoins: fichiers, messageries ou bases de données. Ces 2 axes sont souvent représentées par des acteurs différents introduisant une complexité et des coûts supplémentaires. D'autres acteurs ont fait le choix d'intégrer plusieurs nature de stockage avec l'intelligence de déplacement des données. Bien sûr, les grands faiseurs comme EMC, HDS, NetApp, HP ou IBM proposent tous ce type de solution mais ils obligent l'utilisateur à renouveler ses unités voire son parc. Cette considération s'inscrit donc dans une réflexion plus globale qui invite à considérer le cycle de vie des données et le coût du stockage vis-à-vis de la donnée qu'il héberge. Dans le même ordre d'idée mais de façon plus ouverte, une approche logicielle, indépendante de tout vendeur et suffisamment souple pour être intégrée sur l'existant semble être la meilleure de solutions. Considérons les volumes importants et leur accumulation, les besoins de performances, le renouvellement ou l'ajout du matériel quelque soit les applications, on voit bien que le choix d'une couche logicielle est le différenciateur qui répond à ces différents soucis. L'acteur Français Scality propose la solution logicielle Ring Organic Storage qui permet de constituer un pool de stockage potentiellement gigantesque sur tout type de matériel à base de serveurs x86, très standard et économique et de proposer des fonctionnalités d'entreprise à un coût 5 fois inférieur à Amazon S3 de l'ordre 20 cents le GB et prés de 40 fois mois cher qu'une solution équivalente propriétaire !! Parmi ses fonctionnalités, l'Auto-Tiering offre ce déplacement naturel, automatique et transparent vers un niveau secondaire constitué d'un pool Scality ou autre. L'ensemble est contrôlé par le moteur distribué Scality, paramétrable, qui vient épouser les racks de serveurs. Tout est dynamique et les applications viennent consommer l'espace au travers de connecteurs, points d'entrée à l'espace de stockage assimilable au contrôleur classique des baies de disques. Ces connecteurs sont très ouverts et proposent plusieurs interfaces comme le mode objet, natif, ou plus classique en mode fichier ou bloc. Au niveau protection de données, Scality intégre plusieurs mécanimes, certains s'appuient sur les éléments présents sur chaque serveur comme les assemblages RAID locaux mais Ring Organic Storage propose la réplication jusqu'à 5 exemplaires de la même donnée et un mode baptisé RAIN* qui réduit la quantité de données copiées, baissent aussi le coût matériel et permet toujours un niveau de robustesse très élevé. Rappelez-vous j'avais couvert la partie RAIN en Avril 2006, Février 2007 pour Omneon ou lors d'un traitement spécifique à Avamar, déjà en 2006.
Finalement, la solution semble donc de considérer un tier 0 SSD représentant 10 à 20% des données et le reste, les Tiers 1 et 2 éventuellement - en HDD classique avec des caratéristiques éventuellement différentes entre SAS, SATA... Le second élément tient dans la technique de migration où un existant existe déjà soumis à une logique de tiering ou non. L'ajout ne doit pas être en tier 1 ou 2 mais directement en tier 0 où l'administrateur fera "remonter" les données sur ce nouveau niveau, l'expérience utilisateur en sera grandement améliorée. Et puis le tout-en-un adapté et paramétré de façon adéquate aux besoins reste un choix évident pour les utilisateurs...

* RAIN : Reliable|Redundant|Random Array of Inexpensive|Independant Nodes

16 décembre 2011

Alyseo confirme ses bons choix

Alyseo (www.alyseo.com), petit intégrateur hyper pointu à l'expertise reconnue, confirme ses bons choix du passé. La société a très tôt fait le choix d'offres alternatives sur lesquelles elle a fortement investi au point d'en devenir un très bons ambassadeur en France. C'est le cas de Coraid, de Blade Network et de Nexenta. Alyseo nous a délivré un tour d'horizon il y a quelques semaines lors du dernier IT Press Tour, on se rappelle qu'Alyseo avait soutenu les participations de Nexenta, Coraid, Blade Network et Fusion-io lors de la première édition en Juin 2010. Donc pour des projets critiques et des études sur des évolutions technologiques, pensez à eux.


13 décembre 2011

NotreFamille.com choisit Coraid

Coraid (www.coraid.com), développeur de la technologie ATA over Ethernet alias AoE et de baies de disques alternatives, continue sont expansion en France grâce à l'expertise et les efforts d'Alyseo (www.alyseo.com), son partenaire intégrateur historique dans l'hexagone. Intervenant lors de notre dernier IT Press Tour dans la vallée, Yacine Kheddache, directeur technique d'Alyseo, a dévoilé un cas client intéressant avec NotreFamille.com.
Comme beaucoup de sites web visibles et très actifs, NotreFamille.com subit une explosion de ses volumes de données et s'exposent à des risques de défaillances et de coupures des services. Auparavant équipé d'unités disques Fibre Channel coûteuses, le site a récemment opté pour la technologie Coraid avec l'appui d'Alyseo afin de lisser ses coûts et conserver une très bonne qualité de service. Plusieurs instances applicatives sont connectées à l'environnement notamment des serveurs de bases de données et des serveurs de fichiers. L'unité de stockage terminale EtherDrive SRX4200 de 72TB de Coraid est couplée à un appliance de virtualisation EtherDrive VSX in-band qui offre volume logique, snapshot et potentiellement réplication entre VSX. Un cas intéressant qui valide l'expertise Alyseo et confirme si besoin la percée de Coraid. Bravo.

02 décembre 2011

IT Press Tour #7 en 18 mois !!


18 mois après le premier Press Tour en Juin 2010, nous serons la semaine prochaine avec le groupe France dans la Silicon Valley pour la 7ème édition. Un succès qui tient au groupe, au concept et modèle et bien sûr aux sociétés visitées qui nous font confiance. Le tour s'impose et devient incontournable au niveau Européen. Cette tournée nous permettra de rencontrer les sociétés suivantes (par ordre alpha):
  • Arkeia, éditeur de solutions de backup,
  • CloudPassage, acteur de la sécurité dans le Cloud,
  • Coraid, pionnier du stockage alternatif avec ATA over Ethernet,
  • Emeter, leader de l'élan Smart Grid,
  • Hortonworks, spin-off de Yahoo! centré sur Hadoop,
  • MapR, éditeur Map-Reduce donc aussi dans la vague Hadoop,
  • Panzura, innovateur en matière de services fichiers globalisés,
  • PistonCloud, startup active dans OpenStack pour la gestion Cloud,
  • Proofpoint, référence en SaaS Email avec protection complète,
  • Scality, en tête des solutions de stockage hyper-scalable,
  • Zadara Storage, innovateur du stockage cloud on-premise,
  • et puis Alyseo, partenaire historique de Coraid qui nous exposera ses succès Français.
Suivez le tour et les discussions sur Twitter avec le hastag #ITPT, mon ID personnel demeure @CDP_FST ou sur mes blogs.