ITPT

31 oct. 2011

Nouvelle levée pour SolidFire

SolidFire (www.solidfire.com), une des rares sociétès prometteuses en matière de baies de stockage SSD, vient d'annoncer un second tour de levée de fonds à hauteur de 25M$ pour un total de 37M$, de quoi s'armer face aux autres acteurs très en vus également. Nous avions rencontrés son jeune CEO et fondateur Dave Wright en septembre dernier.

27 oct. 2011

Amplidata se met à vendre, incroyable

Amplidata (www.amplidata.com), le rêve belge en matière de stockage, a réussi à vendre sa solution AmpliStor. Le festival de Jazz de Montreux, aidé par l'EPFL, a opté pour le produit AmpliStor pour stocker au minimum 1Po de données issues des concerts passés et futurs et en faciliter l'accès en ligne. Le projet compte 128 noeuds de stockage (Storage Nodes) au sens de l'éditeur répartis en 2 sites (76 systèmes à l'EPFL et 52 à Montreux sur le lieu même du festival) couplés chacun à 3 noeuds d'accès (Controllers Nodes). Visiblement, l'EPFL a été séduite par la technologie de dispersion BitSpread qui remplace l'assemblage RAID et aussi, point crucial pour l'archivage, la consommation électrique très faible grâce aux processeurs Intel Atom. Beau projet et belle vente pour Amplidata.
C'est presque incroyable tant on connaît le passé de cette société. On se souvient les fondateurs sont liés à différentes aventures bien vendues mais perçues comme de belles coquilles vides. Q-layer chez Sun, le gros gag alors que le produit était bien pauvre, DataCenter Technologies alias DCT chez Veritas pour donner PureDisk, une réponse limitée à la vague de dépuplication. A chaque fois, le talent a été de bien identifier l'acheteur potentiel. La dernière blague est d’afficher sur le site d'Amplidata un partenariat avec B-Virtual.org qui est Amplidata lui-même. Visiblement, tout se met en place pour une reprise... véritable objectif du management. Cela dit ce serait une belle sortie. Plus inquiétant est le procès en cours d'Amplidata poursuivi par Cleversafe, pionnier de l'application de l'IDA (Information Dispersal Algorithms), pour violation des brevets relatifs à la dispersion de données US 7953771, US 7574570, US 7953937 et US 7546427. Je vous renvois aux différents pointeurs sur le net, en voici quelques uns: lien 1, lien 2 et lien 3. On verra bien mais cela devrait impacter Amplidata...

16 oct. 2011

Clustrix trouve son CEO

Clustrix (www.clustrix.com), innovateur du monde SQL avec sa technologie scale-out NewSQL Sierra Database Engine, vient de nommer Robin Purohit comme CEO. Visitée lors de notre tout premier Press Tour en Juin 2010 dès leur sortie du mode furtif, Clustrix commercialise sa solution sous forme d'appliance 1U - les modèles CLX 4100 ou 4110 - qui, agrégés entre eux, constituent un ferme de serveurs hyper performant et hyper évolutif sans charding à destination du monde structuré.
Robin est un ancien de Veritas où il a lancé il y a plus de 10 ans la SAN V3 SAN Virtualization Initiative où on retrouvait SANpoint Control. Il est ensuite passé par Mercury Interactive, puis donc HP avec l'acquisition en 2006. Clustrix entre dans une nouvelle ère avec Robin Purohit et on attend avec impatience une sortie sous forme d'acquisition ou alors une IPO mais comme son profil l'indique il a travaillé sur 20 fusions-acquisitions, je vous laisse donc imaginer la suite...

13 oct. 2011

Au tour de Nimble Storage

Nimble Storage (www.nimblestorage.com), l'un des pionniers du Stockage Convergent intégrant protection et scalabilité avec sa technologie Cache Accelerated Sequential Layout (CASL), débarque en Europe et comme souvent pour les sociétés américaines commence par l'Angleterre. Philip Turner, ancien de Data Domain, prend les reines EMEA des ventes, comme quoi les succès du passé peuvent servir de graine au futur... Pour mémoire, j'avais couvert Nimble encore en mode furtif en Avril 2009, en Mai 2009 et surtout en Juillet 2010 avec le détail de cette fameuse souche technologique CASL. Nimble en profite pour annoncer en même temps son premier contrat channel EMEA avec S3 - Solid State Solutions -, ça démarre bien.

11 oct. 2011

Nouveaux serveurs de stockage chez Overland

Overland Storage (www.overlandstorage.com | NASD:OVRL) annonce aujourd'hui sa nouvelle ligne de serveurs de stockage unifié SnapServer DX, premier développement suite à l'arrivée de Geoff Barrall en tant que CTO et VP Engr. Rencontré il y a quelques jours, Andy Walsky, VP EMEA de la société nous a dévoilé en avant-première les nouveautés de cette gamme qui représente une première évolution de la gamme SnapServer connue de longue date sur le marché et passée chez plusieurs acteurs, de quoi valider son caractère pertinent. On y trouve une capacité d'évolution forte avec 288To maximum, une interface en mode fichier NFS ou CIFS ou bloc en iSCSI, la mise à jour majeure en version 7.0 de GuardianOS qui devient 64bits et le DynamicRAID. Vraie nouvelle approche sur le marché surtout sur cette gamme de produits, le DynamicRAID, invention Overland, complète le RAID traditionnel toujours possible et apporte une vision dynamique de l'espace de stockage et de la gestion de volume associée. Le provisioning est réel et direct, les unités physiques sont plongées dans des containers baptisés ici de Storage Pool d'où sont créées les volumes logiques qui reçoivent la logique RAID. Le redimensionnement des volumes est dynamique, automatique et transparent mais uniquement dans le sens de l'agrandissement par l'utilisation du systèmes de fichiers XFS, d'origine SGI. Finalement, l'usurpation pensée intelligente par plusieurs fournisseurs est ici absente et remplacèe par une affectation efficace. Overland propose dés aujourd'hui 2 modèles le DX1 et le DX2 repectivement 1U et 2U qui démarre à 1699$ pour 2To mais surtout 7200$ pour 36To soit 200$/To enrichi pour le DX2.

Le modèle 2U SnapServer DX2
A part cette nouvelle gestion d'espace disque, l'offre SnapEDR, aussi mise à jour, est intégrée pour les DX2 et en option pour les DX1. L'offre est positionnée SMB avec la volonté de monter en gamme avec notamment les futures innovations que l'on attend comme l'intégration de disques ou cartes SSD et la multiplication des noeuds pour une approche horizontale dite scale-out issue de l'IP MaxiScale acquise en Octobre 2010. Ce sera plutôt pour 2012...




En terme de stratégie, l'entreprise se veut être le fournisseur de choix en matière de stockage pour les clients SMB/SMB+ sur tout le spectre du Data Management du primaire vers le secondaire ou tertiaire en couvrant donc le service fichiers avec SnapServer, le mode bloc avec SnapServer ou SnapSAN et les unités de conservation avec la gamme NEO et REO, une stratégie à piliers forts, éprouvés et reconnus du marché. Le nom de la ligne peut introduire potentiellement une confusion sur le marché avec la ligne Dell DX issue d'un accord avec Caringo ou Quantum DXi. Le nouveau slogan d'Overland Storage semble être maintenant "The Future of Storage Provisioning is no Provisioning".
De mon point de vue, la gamme est bien articulée, elle introduit une vraie valeur pour les entreprises toujours à l'affut de la meilleure offre pour le meilleur prix. On attend maintenant avec impatience la version scale-out et SSD où il sera possible de faire une hiérachisation ou tiering interne et de fournir sans rupture un accès universel au patrimoine de données de l'entreprise.

10 oct. 2011

Violin Memory s'installe en France

Violin Memory (www.violin-memory.com) s'installe en France avec Patrick Trajkovic, ancien d'EMC et HP, associé à Gabriel Ferreira, ancien d'EMC, Data Domain, BakBone et Veritas où nous avons pu collaborer. Violin, qui vient d'introduire la série 6000 et doubler la capacité du 3200, devrait pénétrer le marché Français assez rapidement et se heurter à la philosophie de Fusion-io, déjà présent sur le territoire. Pour mémoire, Violin avait été couvert rapidement en Juin 2010 et Juillet 2011. Nous attendons maintenant l'IPO mais d'ici, la bataille SSD va être intéressante à suivre entre tous ces acteurs du "nouveau" monde disque...

Violin Memory 6000

6 oct. 2011

Chassé croisé chez Nexsan

Comme indiqué il y a quelques semaines Pierre Aguerreberry revenait chez DataCore après avoir été entre autres Country Manager France, Belgium et Luxembourg chez Nexsan. Ce poste est dorénavant occupé par José Rodrigues qui avait ces derniers mois cherché une représentation visiblement pas facile: Nimbus Data, Accellion, Exagrid et maintenant Nexsan... J'en oublie peut-être aussi. Les postes changent, les rôles aussi et la hiérarchie également, comme quoi il y a aussi une vie en dehors de l'entreprise...

4 oct. 2011

Red Hat croque Gluster

Red Hat (www.redhat.com | NYSE:RHT) s'offre Gluster, acteur du monde fichier en mode scale-out - horizontal - open source avec GlusterFS, pour 136M$ en cash. C'est bien payé !! L'éditeur de Sunnyvale avait levé il y a presque 1 an 8,5M$ lors d'un second tour. Gluster que beaucoup estime comme une des rares pépites du service fichier fortement évolutif souffrait néanmoins de vraies carences notamment en matière de disponibilité du service. Red Hat met donc la main sur une technologie qui devrait lui permettre d'adresser les besoins du fameux Big Data et empêche aussi les autres concurrents de se l'approprier. Gluster avait signé des partenariats pertinents notamment avec GoGrid et la mise à disposition de mouture virtual appliance de GlusterFS et avec Hortonworks pour le projet Apache Hadoop. La société avait annoncé aussi un connecteur OpenStack. Red Hat avait historiquement de son côté acquis Sistina Software en 2003 pour 31M$ et son système de fichiers cluster devenu l'offre Global File System. La place est libre pour des acteurs comme Panzura et on attend aussi l'arrivée de nouveaux qui devraient prochainement sortir du bois... Cela confirme aussi la dynamique côté mode fichier et l'explosion des données non-structurées vues avec EMC/Isilon, HDS/BlueArc et maintenant RedHat/Gluster. D'autres vont venir...

2 oct. 2011

Apple pousse le bouchon un peu loin

Apple (www.apple.com | NASD:APPL) nous prend vraiment pour des gogos. Malgré toute la reconnaissance que nous pouvons avoir pour Steve Jobs, il continue à prendre les gens pour des "Dummies". Apple s'apprêterait à rendre disponible iCloud et ça devrait être la révolution. On a connu ça avant, comme si Apple avait inventé la musique numérique alors que l'iPod est né en 2001 et MP3.com existait en 1998 !! Un article de Newsweek récent illustre parfaitement la belle arnaque Apple avec des centres de données sans machine Apple et qui devaient s'appuyer sur Dropbox ou un des concurrents donc encore sans ADN Apple !! Certes les produits sont très bons mais la pratique commerciale, cette obsolescence artificielle est usante... Hey, Mr Jobs, si iCloud est une pâle copie de Dropbox, vous aurez loupé votre coup sauf qu'Apple reste une belle machine Marketing...

Quand un innovateur devient un suiveur...