ITPT

25 avr. 2011

Dell morphe Exanet

Dell (www.dell.com | NASD:DELL), rend disponible DSFS alias Dell Scalable File System issu du rachat d'Exanet début 2010 pour une bouchée de pain (12M$). En fait, le produit est identique à la mouture Exanet avec des paires de clusters 2 noeuds, seuls les serveurs et les types de baies de disques varient et sont bien sûr issus de la gamme Dell avec le PowerVault NX3500 pour les noeuds serveur et le PowerVault MD3[26]x0i pour les unités de stockage. L'offre se place par contre au delà du positionnement Exanet limité aux fichiers, ici Dell pousse le stockage unifié c'est-à-dire le monde bloc et le monde fichier pour des clients Windows ou Linux. Vous pouvez retrouver le white paper consacré à DSFS ici. On attend maintenant la déclinaison dite Global File System avec l'intégration d'Ocarina Networks qui devrait apparaître en 2012. Les récentes acquisitions de Dell dans le monde du stockage - Compellent, Ocarina, Exanet, plus loin EqualLogic et les accords avec Caringo et Joyent pour le Cloud - crédibilise l'approche du Texan sachant que tous ces éléments devront être intégrés, offrir une interface de gestion unifiée et proposer quelques fonctions propres et uniques. Là quelques légers doutes peuvent subsister tant on connaît les faiblesses R&D de Dell plus à l'aise dans la production de masse de solutions éprouvées et standards et pour pénétrer des marchés comme historiquement l'accord EMC/Clariion - Dell a pu le démontrer.

21 avr. 2011

Surprise, StorNext chez NetApp

NetApp (www.netapp.com | NASD:NTAP), pionnier des appliances NAS, va revendre Quantum StorNext, le système de fichiers SAN, très présent dans le monde des médias et parfaite passerelle vers le stockage secondaire. J'avais couvert StorNext lors de plusieurs posts passés: Juillet 2007 ou Juin 2010. Donc une très bonne nouvelle pour Quantum qui va hériter du réseau de partenaires NetApp devant naturellement contribuer à de meilleurs résultats sur ce segment, mais plus surprenant pour NetApp qui va tenter de crédibiliser son offre sur le marché vertical du broadcast et multimedia notamment pour des besoins d'archivage. L'intérêt pour NetApp demeure dans la forte hétérogénéité des plateformes supportées par StorNext, les 2 couches File System et Storage Manager, l'étendue des fonctionnalités notamment le partage, l'intégration SAN, le côté HSM et pont vers le stockage secondaire.


Mais c'est quand même étonnant et décevant, NetApp avait acquis Spinnaker Networks en 2004 pour 300M$ (janvier 2007) - Spinnaker faisait à peine 4M$ donc un ratio d'achat de 75 !!, bravo Ron - et on aurait pu imaginer un meilleur développement et plus rapide notamment vers les marchés HPC ou broadcast.

5 avr. 2011

Quand Force.com rend transparent les arrêts...

Arnaque ou pas, Salesforce.com (www.salesforce.com | NASD:CRM) est formidable côté CRM mais côté Force.com, son offre PaaS, nous sommes encore à l'heure de l'utopie, visiblement l'accès permanent ne semble pas être intégré... Je croyais que le Cloud, disons au moins le public, signifiait un potentiel accès 24/7 depuis tout point du globe. Là visiblement, l’accès est local only. Déjà le gag hier avec le keynote de L. Lemeur à Paris fait rire tout le monde... Alors daube ou pas daube ?

4 avr. 2011

Tintri sort un stockage dédié au monde virtuel

La plaque des locaux de Tintri
Tintri (www.tintri.com) vient de sortir du mode furtif en dévoilant son offre de stockage Tintri VMstore pensée et dédiée à l'environnement VMware vSphere 4.x. La société a été créée en 2008 et a reçu à ce jour 17M$ issus de NEA et Lightspeed Partners lors des 2 premiers tours de levée de fonds. A la genèse de l'entreprise, on trouve Kieran Harty, CEO de Tintri et ancien EVP Engr. chez VMware pendant 7 ans, associé à des experts venus de Citrix, EMC/Data Domain, Google, NetApp et Sun. La mission de Tintri est de développer des produits centrés sur les nouveaux déploiements et les futurs usages de la virtualisation en entreprise. L'idée fut donc d'adresser la complexité du stockage, par sa gestion, allocation, affectation, usage et contrôle, dans un environnement virtuel pour un utilisateur ou administrateur non stockage, le tout couplé à l'application. En 2 mouvements 2 clicks dirons nous, l'utilisateur doit pouvoir réserver et affecter de l'espace pour sa VM sans interruption de services, tâche qui d'habitude est considérée comme longue et laborieuse associée à une terminologie stockage et ouverte à de nombreuses erreurs potentielles. Aucun LUN, Volumes, règles de Tiering, RAID à configurer, à paramétrer, à constituer ou à allouer et à construire pour mettre en place le système et surtout lors des besoins d'allocation d'espace. Le setup est bluffant de simplicité, heureusement, c'est cela qu'ils revendiquent et vendent aussi. Il suffit de saisir quelques informations et de se connecter au travers de VMware vCenter et le tour est joué, on voit apparaître le(s) datastore(s) et l'affectation peut commencer. L'unité Tintri VMstore repose sa logique sur les VM et les vDisks donc une approche différente.
Tintri VMstore T440
Le produit baptisé Tintri VMstore T440 est un appliance hybride 4U (5U avec l'extension UPS) de capacité utile de 8,5To adressable en une unité logique baptisée datastore. Un appliance est fourni avec 9 unités Flash MLC de 160Go hotplug de 3,5" couplés à 15 disques de 1To SATA hotplug de 3,5" également, la protection est assurée par un assemblage RAID6. Cette unité constitue donc un datastore de 8,5To proposé à un prix de 65k$ en prix public.
La propriété intellectuelle de Tintri réside dans l'élaboration d'un système de fichiers interne à la baie adapté à l'environnement virtuelle et aux unités SSD avec inline déduplication et compression en se démarquant des approches traditionnelles où la majorité des FS doit supporter un nombre de fichiers importants, faire beaucoup d'IO élémentaires notamment entre les meta-data et les data et tolérer plusieurs niveaux d'indirection. Rien de tout ça ici, cela rappelle les premières années des appliances de stockage à vocation de services fichiers (WAFL ;-)). L'efficacité de la solution réside dans le fait que les données les plus actives demeurent dans les unités flash pour tendre vers 100% de cache hit. Le mécanisme de snapshot permet de couvrir une VM entière et non plus se baser sur les LUNS ou volumes sous-jacents. Les évolutions prévues et attendues sont la réplication et le couplage multi-datastore constitués de plusieurs appliances. L’accès le plus simple depuis un serveur d'application se fait au travers de NFS ce qui supprime l'adhérence d'un agente ou driver spécifique embarqué. L'évolutivité annoncée est forte avec le support de plusieurs centaines de VM par appliance.
Dashboard Tintri avec suivi IOPS, Débit, Latence et Cache hit
Répertoire des sociétés au building
Tintri à Mountain View
L'administration et le suivi se fait au travers d'un dashboard spécifique accessible depuis un onglet dans le client vSphere. L'outil permet de visualiser le nombre d'opérations d'entrées/sorties par seconde (IOPS), le débit ou bande passante, la latence et bien sûr le taux de satisfaction (hit) dans le cache fait de Flash. La solution étant indépendante de tout hyperviseur, on peut s'attendre à une validation rapide de l'offre pour les autres acteurs même si le marché VMware demeure le plus important et donc suffit à l'expansion de Tintri.
Kieran Harty, CEO de Tinttri, est un peu violent en indiquant sur le blog de l'entreprise que les offres de stockage d'aujourd'hui datent des années 90. Sans vanter et mettre en avant certaines offres, je crois bien qu'une solution comme Isilon avec un système de fichiers "éclaté" horizontalement a bien été une belle nouveauté et Isilon a été lancé en 2001, plus récemment XIV représentant aussi une approche novatrice ou les utilisations des travaux mathématiques et d'algorithmie cryptographique d'élimination de la redondance qui apportent un vrai gain dans un monde d'OS virtualisés ou même des solutions comme EMC VPlex dont la technologie est d'origine YottaYotta. Globalement les offres ne sont pas pensées pour le monde de la virtualisation, ça c'est vrai. La virtualisation d'OS est récente et les solutions de stockage ne se sont que peu adaptées mais ont peu été développées en pensant à cet environnement de plus en plus présent dans les entreprises. De mon point de vue, il ne s'agit pas de la première offre de stockage dédié à VMware, on se souvient de EvoStor, notamment très présent à VMworld l'année dernière qui a depuis disparu mais elle représentait sur ce segment la première offre. Je vous invite à vous reporter à mon article d'Octobre 2010 au sujet d'EvoStor. Cela dit vu la promotion de Paul Maritz pour EvoStor et les déboires de cette dernière, Tintri semble bien indiquée pour remplacer les efforts du CEO de VMware.

SGI signe avec Virident

SGI (www.sgi.com | NASD:SGI), un des leaders en informatique technique et scientifique, annonce la signature d'un accord avec Virident Systems, acteur du stockage SSD sous forme de carte PCIe, tout comme Fusion-io. SGI intégre l'offre tachIOn dans ses serveurs SGI Rackable C1103 pour atteindre 1 000 000 d'IOPS et un prix inférieur à 0,05$ par IOPS, une vraie barrière enfin cassée. L'annonce de presse est d'ailleurs assez drôle puisqu'elle cite clairement Fusion-io comme compétiteur et référence en la matière, certains préféreront l'original à la copie... et je n'aurais pas cité Fusion-io dans le communiqué. L'accord est important et très stratégique pour Virident qui asseoit ainsi sa technologie, côté SGI, l'entreprise avait besoin d'une telle offre et avait le choix sur le marché, Virident étant très performant et financièrement attractif, le fabricant SSD a gagné le deal. Bravo !! La ligne de produits TachIOn existe en 300, 400, 600 et 800Go présent en 1 seule carte PCIe Gen 1 ou 2, consommant 25W et de gabarit très compact. SGI possède donc maintenant une offre forte côté performance IO couplage avec sa ligne serveur mais aussi potentiellement intégrable avec plusieurs lignes produits. Le futur nous indiquera l'adoption de ces solutions et la réaction de la compétition sera intéressante, Fusion-io étant occupé à gérer son IPO visiblement... SNW cette semaine à Santa Clara sera donc intéressant avec Virident et Fusion-io présents.