ITPT

Jan 31, 2011

Active Storage pousse Xsan et StorNext

Active Storage (www.active-storage.com), vient de dévoiler ActiveSAN, son serveur de metadata pour environnement Apple Xsan ou Quantum StorNext. Le serveur est très compact, 1U à base de processeur Intel Xeon 5500 avec 8Go de RAM et 2 ports FC 8Gb/s, il tire parti d'Innerpool, l'élément de stockage des metadata du fabricant, et tourne Linux avec une couche qui masque et simplifie l'administration, la mise en route et la prise en main en sont grandement simplifiées. Le produit sera démontré lors du NAB2011. L'environnement Xsan s'étoffe donc d'un nouvel acteur semble-t-il actif, on verra comment l'autre développeur Object Matrix avec MatrixStore réagira. Intéressant...



Jan 30, 2011

Joyent frappe un grand coup avec SmartDataCenter 6

Joyent (www.joyent.com), l'un des innovateurs majeurs du Cloud Computing, annonce SmartDataCenter 6.0 (SDC6), sa suite de logiciels et de services permettant de déployer et d'opérer des infrastructures cloud publiques, privées ou hybrides. L'éditeur capitalise sur 6 ans de développement, des références actives de longues dates et de très bons retours d'expérience. SDC6 cristallise une forte expertise sur les 3 ressources fondamentales à l'IT: la puissance de calcul (cpu, répartition, allocation, affectation...), le stockage et le réseau et notamment le coeur de la solution SmartKernel. La version majeure annoncée propose une automatisation complète notamment l'intégration des entités et rôle réseaux, l'administration par un simple portail web, une meilleure densité de VM par serveur physique, une excellente performance côté stockage grâce à ZFS, une évolutivité quasi-illimité mono et multi-sites par agrégation de quelques SmartMachines à plusieurs dizaines de milliers et de DataCenters - toujours vues comme un seule entité -, l'optimisation de l'utilisation des ressources, l'allocation et la libération de ressources complètement à chaud, une finesse d'administration et de facturation. SDC6 semble donc remettre les concurrents à bonne distance en exposant clairement de nouveaux de performances et de manageabilité.
Joyent semble décoller sur 2011 avec la montée en charge de sa présence Européenne, son axe stratégique vers les opérateurs et sa position dans le Magic Quadrant du Gartner. Quel futur pour Joyent ? croissance propre, IPO proche ou belle proposition d'un acteur en vue. On verra bien mais les dirigeants sont ouverts à toutes les offres, comme d'habitude, c'est une affaire de prix...

Jan 27, 2011

Nirvanix étoffe son équipe

Nirvanix (www.nirvanix.com), pionnier du Cloud Storage, frappe un grand coup avec 3 recrutements notoires: Scott Genereux comme CEO et ancien de QLogic, DataDirect Networks et HDS, Erik Hardy, SVP WW Sales, ancien de Xsigo, Brocade, HDS, Mercury Interactive et EMC et Steve Zivanic, VP Marketing, ancien de QLogic, DataDirect Networks et HDS. On voit HDS en commmun et DDN juste derrière, on verra l'effet sur l'exercice 2011

Jan 25, 2011

John Thompson "markete" Virtual Instruments

John Thompson, CEO Virtual Instruments
Virtual Instruments (www.virtualinstruments.com), développeur d'une solution d'instrumentation dédiée aux réseaux de stockage FC, a fait sensation hier lors du keynote de l'ExecEvent ici à Palo Alto. John Thompson a commencé par justifier son arrivée chez Virtual Instruments et comme je l'ai indiqué dans un tweet, l'argumentaire était ridicule: ennui à rien faire, golf au début et ensuite pas grand chose, tourné en rond chez lui... Il a fait sourire l'audience, comment un homme avec son parcours peut-il s'ennuyer, participant à plusieurs boards et étant advisor par ailleurs. Un gag ce truc et vous verrez que mon chahut nous a permis d'obtenir la vraie réponse en fin de session. Le reste de la présentation a été bien amené justifiant le besoin d'une surveillance temps-réel de l'environnement, d'une capture de tous les évènements et trames, d'une corrélation des informations collectées sur les serveurs et dans le réseau et c'est vrai que les environnements de serveurs virtuels ont ajouté une vraie complexité. Masquer la complexité et l'environnement c'est bien mais quand une dégradation intervient, trouver la racine du problème demeure un défi gigantesque et VirtualWisdom semble être une solution pertinente pour trouver la cause. Maintenant, elle n'est pas facile à vendre en début de projet car les vendeurs d'infrastructure estiment fortement leur compétence, seuls les projets établis avec au moins 6 mois ou 1 an et des modifications d'environnements et des SLA difficile à maintenir semblent candidats à cette solution. En fin de session, j'ai posé directement la question à John Thompson, l'intérêt d'être 50 dans une salle avec une très grande proximité facilite le contact, comment réagissent les vendeurs de switch ? préconisent-ils la solution ? Ils semblent apprécier la solution leur permettant de ne pas être fragilisé chez l'utilisateur et il favorise le maintient de leurs produits après quelques mois d'utilisation. Donc Virtual Instruments renforce la présence des vendeurs mais ces derniers ne poussent pas la solution, ils sont prêts à l'utiliser ou la recommander quand les soucis de tuning et d’optimisation sont nécessaires. Et puis un commentaire devant toute l'audience pour lui indiquer que je ne comprenais toujours pas son rôle de CEO après être au board de Virtual Instruments après l'arrêt comme CEO chez Symantec pour rester Chairman et vu sa carrière exceptionnelle. Il a répondu honnêtement contrairement au début de la session en indiquant qu'il était arrivé au board comme investisseur avec son propre argent et qu'ensuite le conseil d'administration avait décidé, c'était en Mai 2010, de le nommer CEO. On comprend alors le contrôle souhaité sur la destiné de l'entreprise et des affaires. Et d'ajouter que la société a multiplié par 2 son revenu entre 2008 et 2009 et par 3 entre 2009 et 2010. Très bon résultat mais quand on part de bas, c'est plus facile et sans véritables concurrents. Il termine en indiquant que que l'objectif des 3 prochaines années est très agressif avec une volonté de multiplier encore davantage le revenu. Nous avons donc tous compris pourquoi il avait rejoins VI et comment il en sortira, avec un gros bonus d'ici 2 à 3 ans. Et puis, je n'ai pas résisté après la session à passer 10 minutes en tête-à-tête avec lui pour lui signifier que seul sont dernier argument quand je l'ai chahuté était la bonne réponse car il me l'a confirmé, à 61 ans, pourquoi revenir et se faire ch... avec l'opérationnel. Et puis de confirmer que la solution n'est pas vendue en oem d'où un certain frein à l'adoption, que celle-ci est dédiée à FC mais que la société réfléchit à d'autres extensions. Il a reconnu l'échec en France avec un recrutement foireux. Un super échange où John a confirmé son coté visionnaire et sa vision de l'industrie, finalement abordable, et où j'ai pu lui indiquer ma fierté d'avoir travaillé dans une entreprise qu'il a dirigé. Respect Mr Thompson, vous avez été un des 10 CEO les plus importants de notre industrie lors de cette dernière décennie.

Jan 24, 2011

Quelques mots d'Alex Miroshnichenko

De passage dans la vallée, je me suis rendu à Sunnyvale chez Virsto Software (www.virsto.com), pionnier du stockage partagé pour Hyper-V, et j'ai pu rencontré mes anciens collègues Alex Miroshnichenko, CTO et co-fondateur, Eric Burgener, nouveau VP Product Management. Alex m'a fait un petit speech pour décrire la vision et la mission de Virsto. Une nouvelle belle aventure se confirme...

Jan 23, 2011

DataCore fera du bruit le 9 Février

DataCore (www.datacore.com), éditeur pionnier de la virtualisation du stockage au début des années 2000, dévoilera à Paris le 9 Février son nouveau produit. Nous aurons le privilège d'avoir la présence de George Teixeira, Président, CEO et co-fondateur de l'éditeur, présent pour ce lancement, je twitterai sur place et posterai dans la foulée un post relatif à ce lancement. La troisième édition du Press Tour en Mars prochain se rendra au HQ de DataCore à Fort Lauderdale, nous aurons donc l'occasion de détailler leurs solutions très adaptées aux environnements virtuels.

Jan 16, 2011

Eric Burgener chez Virsto

Virsto (www.virsto.com), éditeur d'une solution de virtualization pour le stockage sous Hyper-V, vient de recruter Eric Burgener en tant que VP Product Management et ancien de plusieurs sociétés mais notamment Veritas Software et passé tout dernièrement par InMage, on se souvient qu'il était passé aussi par le Taneja Group. On constate une fois de plus les gènes et connexions que Veritas a pu établir sur le marché. Eric rejoint donc une équipe reconnue et extrêmement compétente avec notamment Alex Miroshnichenko, CTO et co-fondateur, Serge Pashenkov, VP Engr, 2 très grosses pointures côté stockage noyau. D'ailleurs, on retrouve au board Fred van den Bosch, véritable pionnier du stockage logiciel chez Veritas longtemps associé à Mark Leslie, historique CEO, Frank Artale, lui aussi passé par Veritas et Frank Slootman, connu pour avoir été le patron de Data Domain, d'avoir vendu l'innovateur à EMC et maintenant depuis peu chez Greylock Partners. On se souvient, j'avais couvert Virsto en 2009 avec ce post.

Jan 13, 2011

La mutation Alacritech

Alacritech (www.alacritech.com), un des pionniers historique de TCP offload, mute en acteur d'accélération de services fichiers NFS, rien de commun si ce n'est la caractère d'amélioration de performance. Alacritech était presque mort avec son IP vendue à Emulex fin 2009. On pensait donc l'entreprise disparue, la voila renaître de ses cendres, confirmées par les dernières informations reçues de Doug Rainbolt qui m'ont convaincues du contraire. La société vient de lever 34M$ pour assurer son nouvel essor. On retrouve là, les premières activités de Larry Boucher, fondateur d'Alacritech, mais aussi d'Adaptec et d'Auspex.
Alacritech dévoile ANX1500 NFS Throughput Acceleration Appliance, un appliance de cache NFS dédié aux reads, qui concrétise un effort de 54 brevets et le développement de NFS Bridge. Le produit se décline en 2 modèles distincts par la capacité de cache avec 10 SSD ou 20 SSD de 200Go chacun, soient les modèles 2To ou 4To, servant de second niveau de cache, le premier étant matérialisé par une quantité importante de RAM. Le reste est identique, dual quad-core Intel Xeon 5500, 48Go de RAM pour le cache primaire, 4 ports GbE côté utilisateur et 2 ports 10GbE côté stockage. La solution délivre un TCO par OPS le plus bas de l'industrie avec 120000 opérations NFS par seconde pour juste 110000$ pour le modèle 4To. Côté développement propre, Alacritech a développé un micro-noyau couplé à 8 cpus et au moteur Alacritech TCP-offload de 5ème génération avec connexion 10GbE et des améliorations NFS v3. L'administration se fait par une simple interface web CacheView.


L'ANX 1500 fait la distinction entre 4 types de données: inactive "cold" data, active "hot" data, active "warm" data et committed data. Inactive "cold" data est une donnée non encore demandée par un client, elle est donc demandée par le boîtier qui la place en mémoire pour la servir au client initial, active "hot" data signifie que les données ont été lues récemment et sont encore dans la mémoire DRAM de l'appliance, servies donc extrêmement rapidement, les active "warm" data résident dans l'appliance également mais sur les SSD et sont copiés sur la DRAM puis servies et le dernier cas avec committed data où le boitier joue ne rôle de pass-through pour la validation des écritures.


La solution d'accélération NFS d'Alacritech concrétise une troisième approche au-delà des modes scale-out, virtualisation de fichiers ou tiering de NAS et établit une convergence entre cache multi-niveau - sorte de tiering - et virtualisation puisque la nouvelle architecture est complètement masquée pour l'utilisateur. Alacritech se rapproche des Gear6, aujourd'hui chez Violin Memory, ou StorSpeed, disparu depuis, Avere Systems ou GridIron Systems, même si les topologies ou implémentations peuvent être différentes, on verra bien comment évoluera cette approche et comment la compétition réagira. En terme de modèle de vente, Alacritech ajoutera peut-être un axe oem au-delà d'un modèle channel. Une bien belle invention et réalisation de la part d'Alacritech.

Jan 10, 2011

Joyent placé dans le Magic Quadrant du Gartner

Joyent (www.joyent.com), l'un des pionniers du Cloud Computing, apparaît dans le Quadrant Magic du Gartner dédié à l'Infrastructure Cloud et à l'hébergement Web dans la section Visionnaires où l'on retrouve également GoGrid, étonnement Amazon, RackSpace est placé dans le carré Leaders, OpSourcce dans la partie Challengers et SoftLayer plutôt vu comme un acteur de niche. Gartner reconnaît et récompense l'expertise Joyent et notamment celle autour de Solaris, de sa stack Cloud complète, de son évolution récente vers Windows et Linux et de son offre mixte Logiciel et Services Cloud. Gartner prévoit que le marché des Services Cloud Publique passera de 58,6B$ en 2009 à 148,8B$ en 2014. On verra bien mais la tendance est là pour longtemps et on ne reviendra pas en arrière.