ITPT

Oct 31, 2010

Le SC10 s'annonce intéressant

SuperComputing 2010 (sc10.supercomputing.org) organisé à la Nouvelle-Orléans du 13 au 19 Novembre dévoile une liste de participants intéressants. On retrouve tous les acteurs du réseau disons étendu, les fameux et les alternatifs: Arista Networks, Blade Network Technologies dorénavant chez IBM, Brocade, Cisco Systems, Extreme Networks, Force10 Networks, HP, IBM, Juniper Networks, Mellanox, NextIO, QLogic ou Voltaire auxquels s'ajoutent quelques acteurs pertinents dans cet environnement: Avere Systems, BlueArc, Cirrascale, Cray, DataDirect Networks, Dell, Fusion-io, Hitachi, Isilon, Kaminario, LSI, Microsoft, Nexsan, Panasas, SGI, Terascala, Virident et VMware. Et on retrouve les Français Atempo, Bull, le CEA ou l'INRIA.

Oracle investit dans Mellanox

Oracle (www.oracle.com | NASD:ORCL), le géant et second éditeur mondial, prend 10,2% du capital de Mellanox, un des 2 grands faiseurs de solutions InfiniBand avec Voltaire. L'investissement semble se monter à environ 80M$. Oracle conforte ainsi le partenariat SUN - Mellanox, on se souvient que le switch SUN "Magnum" avec 3456 ports pensé par Andy Bechtolsheim utilisait des puces Mellanox. Et puis InfinBand d'origine Mellanox est au coeur de la solution Oracle ExaData.

Oct 29, 2010

Blade chez IBM, c'est effectif

Blade Network Technologies (www.bladenetwork.net) est depuis quelques heures sous le drapeau d'IBM. Big Blue a mis 1 mois depuis l'annonce le 27 Septembre pour clôturer l'acquisition qui semble s'élever à 400M$ d'après plusieurs sources. IBM récupère donc une très bonne technologie, ligne produits, équipe et accords commerciaux. Un des joyaux de la vallée pour le 10Gb et au-delà passe donc officiellement sous la coupe de Big Blue dont les accords avec les autres grands faiseurs comme Brocade, Cisco et Juniper vont être chamboulés. Nous serons donc les premiers Français à les rencontrer lors de notre prochaine visite à Santa Clara mi-Novembre. Bonne chance à toute l'équipe.

Oct 27, 2010

Résultat fantastique pour F5 Networks

Juste un short post pour confirmer la super année de F5 Networks (www.f5.com | NASD:FFIV) qui vient d'annoncer une croissance de 35% de son revenu annuel à 882M$ et de 45% par rapport à Q4 2009 à 230M$. La capitalisation boursière se rapproche maintenant des 10B$ seuil clé pour "assurer" une plus grande protection. Le détail n'est pas donné quant à la contribution des produits d'origine Acopia acquis en 2007. A croire que Seattle a vraiment quelque chose de spécial avec Isilon qui lui aussi a le vent en poupe...

Oct 26, 2010

Awards le 3 janvier 2011

Je publierai Lundi 3 Janvier 2011 une liste des meilleures solutions ou Awards 2010 en matière de protection de données et de services fichiers. Certaines sociétés seront contactées pour compléter une analyse déjà bien entamée. Merci d'avance aux participants.

Oct 24, 2010

Blade dépasse la barrière symbolique du 1Tb/s

Blade Network Technologies (www.bladenetwork.net) franchit une nouvelle étape avec la barrière du Tb/s avec son nouvel RackSwitch G8264.équipé de la première puce Ethernet à 40Gb. Le switch de niveau 3 est capable d'agréger des canaux 1, 10 ou 40Gb et délivre donc 1280Gbps. Parfaitement adapté aux nouveaux défis du Data Center, la solution d'ores et déjà prête pour FCoE, iSCSI et  les protocoles de partages fichiers. On attend avec impatience notre nouvelle visite mi-novembre dans leur nouveau HQ et on comprend aussi pourquoi IBM a choisi BNT, sa technologie et ses solutions, une vraie super gamme produits et une super équipe.

Oct 21, 2010

Un truc bien pensé chez EvoStor

EvoStor (www.evostor.com) a profité de VMworld à San Francisco pour dévoiler sa solution tant attendue. Il s'agit d'une solution dédiée à VMware et uniquement disponible pour cet environnement qui couple une baie de disques et un agent driver intégré à VMware ESX. L'idée est de réduire et simplifier la gestion complète du cycle du stockage pour une configuration virtuelle VMware et donc de supprimer toute l'administration laborieuse des LUNs et système de fichiers associés. Le produit EvoStor Evolution 1200 fournit un stockage au niveau de la machine virtuelle, l'administration est complètement intégrée à la console vSphere et le produit est très évolutif débutant avec 3 noeuds et 20To jusqu'à des centaines de noeuds en évolution horizontale. Toute la logique réside dans le driver embarqué qui fournit tout le mapping, la gestion IO et l'intégration à vSphere. La simplicité est poussée au maximum avec seulement la création de VM classique et ensuite la déclaration de la taille de stockage nécessaire, du niveau de performance grâce à l'intégration SSD, SAS et SATA et de protection par la considération de 3 niveaux Gold, Silver et Bronze, le tout se résumant à 3 clicks finalement. Difficile de faire mieux. L'unité physique est déclinée en 4 modèles, tout SATA avec l'Evolution 1200v, mixte SAS/SATA pour le 1200s, le 1200f embarque lui une proportion plus importante de SAS et le dernier le 1200x qui couple SSD et SATA donc vitesse et capacité. Une très bonne solution, parfait du mid à l'enterprise, transparente qui nécessite aucune formation supplémentaire à celle ESX et qui devrait faire l'objet de toutes les attentions des autres vendeurs. On verra d'ailleurs comment EvoStor évolue...

Sur la route des 200M$ !!

Isilon (www.isilon.com | NASD:ISLN), leader incontesté du scale-out NAS, n'en finit pas avec les bons résultats. La société vient d'annoncer 53,8M$ pour son Q3 2010 en progression de 77% par rapport au même trimestre 2009 et 19% en séquentiel. La marge brute passe à 63,5% et le bénéfice à 4M$ soit le double du précédent. Pour les 9 premiers mois, le revenu s'établit à 138,2M$ qui, avec un petit effort sur Q4, pourrait très bien toucher et dépasser la fameuse barre des 200M$. Au même moment, la valorisation boursière passe à 1,92Mds$ avec un plus haut depuis 1 an à 29,47$, proche de la valeur de discussion de 2Mds$, semble-t-il, avec EMC. Si les discussions continuent et si plusieurs autres potentiels acquéreurs rejoignent la bataille, la valeur risque de monter aux environs de 2,5Mds$, normal la technologie est supérieure à Data Domain et 3Par mais on ne sait jamais. Cela dit à 2Mds$, on ne va pas bouder son plaisir, on lâche les chevaux tous les voyants sont au vert...

Oct 18, 2010

Un petit nouveau chez Drobo

Data Robotics (www.drobo.com), rolls du filer SMB, sort un nouveau produit DroboPro FS. Le produit s’appuie sur les fondamentaux de la société comme BeyondRAID, le support du partage multi-environnement avec Microsoft, Apple et Linux, et introduit Drobo Sync, un outil de réplication intelligent entre DroboPro FS, aie il en faut 2, 2 connectiques Gb Ethernet et le thin provisioning. Super solution comme d'habitude.

Oct 14, 2010

IceWEB se faufile...

A courir après les innovateurs ou acteurs alternatifs, concepteurs de solutions à base de ZFS, NetApp a oublié IceWEB (www.iceweb.com | NASD:IWEB). Certes le fournisseur est petit, très petit, mais cela démontre bien que c'est bien une histoire de rapport de force, il est difficile et délicat de faire plier Oracle mais bien plus facile de mettre la pression sur les petits acteurs.
IceWEB développe une solution unifiée - blocs et fichiers - à base de ZFS un peu comme les autres acteurs qui intègrent ZFS le font finalement. Par contre IceWEB a une stratégie produit intéressante et adresse les besoins du marché sur les 3 axes indépendants Capacité, Performance et Disponibilité. Fidèle à cette philosophie à 3 modèles HC pour High Capacity, HP pour High Performance et HR pour High Redundant, IceWEB décline 2 nouveaux modèles 3000-HC et 3000-HP. Le 3000-HC intègre des disques 1 à 2To SATA dans une unité 2U pour un total de 24To et peut évoluer jusqu'à 480To, le modèle 3000-HP abrite des disques SAS à 15k RPM. Et comme d'habitude, les solutions proposent la déduplication en ligne, la compression, le thin provisioning, les snasphots et clones, la réplication asynchrone et synchrone et un module de gestion pour VMware. Les produits IceWEB Storage System 3000 débute à 23000$. On attend maintenant l'intégration de SDD et la solution déjà peu chère décollera peut-être...

Cloud-Scale chez Overland grâce à MaxiScale

Dernier jour de la conférence SNW à Dallas et Overland Storage (www.overlandstorage.com | NASD:OVRL) en profite pour confirmer sa stratégie File Storage avec l'acquisition des actifs de MaxiScale. De passage dans la vallée il y a quelques semaines, j'ai constaté que les locaux de MaxiScale sur Palomar avenue à Sunnyvale était vide (cf. photo) malgré un site web actif ou plutôt laissé accessible. J'avais d'ailleurs indiqué la fin de MaxiScale en Juillet 2010 suite à ma discussion avec son CEO, Gianluca Rattazzi, aussi fondateur de BlueArc. La connexion est faite, Geoff Barrall, ancien CTO et co-fondateur de BlueArc donc une bonne connaissance de Rattazzi, ferme la boucle et porte son choix sur l'IP MaxiScale. On s'attend donc à voir la technologie MaxiScale sur les SnapServer pour enfin déployer une approche Scale-out comme je l'anticipais déjà en mai dernier, une approche mono-chassis ne pouvant répondre aux défis du stockage en forte mutation comme les applications en frontal d'Internet.


Revenons rapidement sur la technologie MaxiScale qui adresse les besoins des infrastructures fichiers à usage Web. Il s'agit donc de fournir une réponse à l'ultime évolutivité - scalability - qui n'a rien à voir avec la modélisation d'un environnement avec un nombre fini d'utilisateurs. Quand on voit l'évolution quotidienne de certains sites en terme de nouveaux utilisateurs, le critère d'évolution transparente et linéaire, c'est-à-dire sans dégradation de service et donc de performance, est fondamental. Sans oublier le caractère non-prédictif de cette évolution de charge ou simplement de comportement avec une forte variété de nature et de taille de fichiers et la réaction au service fichiers. Encore une fois, ce n'est pas nouveau, on assiste à une réponse logicielle sur commodités, unités très standards et pas chères, pour répondre à une problématique ultime.




Le coeur de l'offre repose sur la plateforme logicielle FLEX et introduit l'architecture Peer Set, une entité logique de travail élémentaire regroupant plusieurs noeuds avec disques SATA, réseau Ethernet GbE, sans coût prohibitif du type FC ou InfiniBand, et bien sûr capacité de réplication/duplication. Toutes les données et meta-data associées qui entrent dans un Peer Set sont dupliquées sur tous les membres garantissant ainsi une permanence de l'information. Les meta-data sont distribuées afin de lever la limite du goulot d'étranglement sur 1 ou quelques serveurs. La charge elle aussi est distribuée entre tous les serveurs mis en jeu. La seconde caractéristique est le Single Namespace indispensable quand on considère une architecture multi-chassis ou horizontale. FLEX peut agréger 65000 Peer Set donc potentiellement supporter des centaines de milliers de serveurs et des centaines de Po et de fournir une réelle massive scalability !! Côté I/O, les fichiers sont accédés en mode POSIX, aucun changement applicatif n'est donc nécessaire, et la grande majorité des fichiers étant de petites tailles, notamment ceux de taille inférieure à 1Mo, utilise une seule opération d'entrées/sorties grâce à une allocation contiguë sur le stockage. Les performances sont bluffantes avec un gain d'un rapport 10. L'administration se fait par simple gui web et l'installation est extrêmement rapide également. Et côté disponibilité, le système s'auto-protège et s'auto-corrige garantissant un service permanent.
L'histoire est belle, alors qu'ont-ils fait ou plutôt pas fait pour "rater" leur décollage avec tout ce programme ?
Internet a tout changé d'où le terme Cloud-Scale qui va au-delà du Scale-out qui finalement illustre parfaitement la philosophie. Tout ça me rappelle les aventures Zambeel, Tricord, ScaleEight, ou Storigen même la fin de l'histoire... Enfin, l'apport à la gamme Overland nous permet d'envisager de futures super produits qui vont venir taquiner certains acteurs établis, la bataille va continuer...

Oct 12, 2010

Clustrix s'étoffe

Clustrix (www.clustrix.com), innovateur en infrastructure évolutive de bases de données, annonce l'arrivée de Don Listwin et Jonathan Heiliger au board. Don a longtemps été chez Cisco, au board également d'Isilon et de Calix et Jonathan est le patron des opérations techniques chez Facebook et continue son activité avec Cloudera et Cotendo. Il a été aussi COO chez LoudCloud devenu par la suite Opsware acquis par HP. Clustrix se met en ordre de bataille pour fortement se développer en 2011, on en reparlera.

Oct 11, 2010

Une vidéo de Thomas Isakovitch, CEO de Nimbus.

Discours parfaitement clair et arguments bien amenés, Thomas Isakovitch, CEO et fondateur de Nimbus Data (www.nimbusdata.com), nous dévoile sa solution lors de Storage Decisions fin Septembre à New York.


Oct 7, 2010

Un zombie

Qui se souvient de Precise (www.precise.com) ? Acquis par Veritas Software en 2003 comme volonté de Gary Bloom, alors CEO de l'éditeur de Mountain View, d'étendre le périmètre et la stratégie d'Utility Computing, la société n'a jamais été comprise de Symantec ou plutôt si, Symantec a vite vue la coquille vide ou virtuelle, c'est l'époque.
On se rappelle que Precise avait été acquis en même temps que Jareva éditeur du produit OpForce, vous vous souvenez, pour permettre une gestion "élastique" du Data Center notamment par l'aspect déploiement des environnements de production (OS et/ou applicatifs). Le nouveau Precise ressemble étrangement au précédent, seuls les termes i3 et APM sont passés à la trappe, ce dernier est remplacé par TPM pour Transaction Performance Management, mais tout est conservé. On croit rêver seul le logo semble avoir changé mais tout est identique ou presque. C'est un gag ou pas ce truc ?
Quel gachis cette stratégie encore Mr Bloom, au lieu de faire ce move, il faillait renchérir sur VMware et ne pas abandonner la discussion en route, vous avez vu le Cloud à cette époque mais n'avait pas anticipé le rôle majeur de la Virtualisation serveur. L'erreur est humaine... à tous les niveaux finalement.

Oct 4, 2010

Un bon support pour Isilon

Isilon (www.isilon.com | NASD:ISLN), leader incontesté du NAS haut de gamme, continue d'afficher une bonne santé financière avec une valorisation qui dépasse régulièrement les 1,5Mds$. On attend une année fiscale qui devrait, on l'espère, dépasser ou être très proche de la barrière des 200M$, les résultats Q3 seront dévoilés le 21 octobre prochain.
Et vu les derniers évènements de marché, on se laisse griser par une éventuelle acquisition qui serait une formidable stratégie de sortie, tout dépend du prix comme d'habitude. A voir la valeur d'achat de 3Par atteinte par les batailles d'offres entre HP et Dell, alors que la société ne les vaut pas, on ose imaginer une valeur de 3Mds$ pour Isilon si un contexte de rivalité d'offres identique se reproduit. Par contre Isilon vaut ses 3Mds$, sa technologie étant assez unique et le potentiel énorme. Félicitations à Sujal Patel, CEO et ancien CTO, et son équipe qui ont réussi a tout nettoyer et redonner confiance à Wall Street, aux investisseurs et actionnaires. Bravo, continuez !!