ITPT

26 février 2010

Vers une nouvelle hiérarchie du stockage

La montée des volumes de données non structurées et les environnements virtuels sont 2 indicateurs qui conjuguent à une nouvelle hiérarchie du stockage. Le disque est déjà bien présent dans la protection de type Backup mais aussi pour l'Archivage avec des offres CAS ou WORM disque. Le SATA a donc largement confirmé son intérêt et le disque FC devient moins utile, c'est un fait indiscutable. N'en déplaisent aux fournisseurs de ce type de solutions, la réalité est là. On se souvient aussi que les vendeurs et développeurs de bandes prônaient le disque, le meilleur exemple c'est StorageTek. Pour les environnements virtuels, une approche NAS fonctionne parfaitement, certes on peut retenir VMware VMFS ou Sanbolic MelioFS mais un bon partage NFS fait très bien l'affaire. Que dire du SAN, qui en a encore besoin ? Là, j'entends les défenseurs  qui défendent leurs prix exorbitants !! Bon admettons qu'il reste encore quelques bastions comme des environnements fortement transactionnels ou certains environnements verticaux. Mais on les compte, leur nombre se réduit. Et que dire d'iSCSI? iSCSI a trouvé une nouvelle justification, les grands acteurs derrière iSCSI avaient déjà le temps et l'argent - Cisco, IBM, Intel, Microsoft... - maintenant il y a Dell et EqualLogic et HP et LeftHand Networks et tout va y passer. 10GbE et bientôt 40 et puis 100GbE... Déjà que l'ILM avait une vraie difficulté à se frayer un chemin, il est vrai que le ROI du tiering FC/SATA n'était pas si évident. Le SSD change tout avec la possibilité de consacrer 10 à 20% de ces données à ce média et de projeter un très bon ROI et des gains importants de qualité de service de stockage. Alors on obtient une nouvelle hiérarchie qui chamboule tout, au choix SSD - SATA - Cloud ou même pour certains SSD - Cloud, plus rare aujourd'hui je l'admets mais plus tard pourquoi pas quand les prix auront bien baissé.

24 février 2010

Une de plus pour CA, ça fait 4 en quelques mois...

CA (www.ca.com | NASD:CA) accélère sa métamorphose et se paie 3Tera après Oblicore il y a quelques semaines en Janvier, NetQoS en Novembre 2009 et Cassatt en Juin 2009. CA confirme son intérêt et sa stratégie pour le Cloud Computing, l'éditeur participe de plus en plus à de événements sur le sujet et intègre des associations professionnels, métiers et de standardisation. Le retour du dinosaure nous prévoit de belles batailles avec les autres fournisseurs. Est-ce la venue du nouveau CEO William McCracken qui chamboule tout ?

16 février 2010

Fun et WebBug chez Pillar...

Pillar Data (www.pillardata.com) réunit ses clients en Arizona dans quelques jours. Profites-en, le coin est sublime. D'ici là, si vous pouviez nettoyer la liste de vos partenaires sur le site web, ce serait pas mal. En effet, Abrevity n'existe plus depuis au moins 4 mois (à lire). En plus, l'idéal serait même de remplacer les solutions retenues chez eux par d'autres existantes sur le marché. Un client doit se sentir perdu en lisant ça...

12 février 2010

X1 du sol au plafond

Symantec (www.symantec.com - NASD:SYMC) s'oriente enfin vers un seul moteur d'indexation pour l'ensemble de ses produits de gestion de données notamment les produits de backup Backup Exec et NetBackup et Enterprise Vault. On se souvient que Backup Exec embarquait Autonomy IDOL, NetBackup rien du tout et Enterprise Vault, une version historique du moteur Alta Vista. L'éditeur a longtemps stressé ses potentiels fournisseurs notamment Exalead qui a tenté de s'accrocher, en vain, dommage. L'information est passée inaperçue ou plutôt n'a pas été communiquée. Le choix de Symantec s'est donc porté sur X1, une très bonne solution, la preuve, Symantec l'a choisie car elle correspondait à leurs besoins. L'éditeur devrait dévoiler lors d'une prochaine conférence (RSA, SNW ou Vision) la sortie d'un produit - Data Insight - permettant de comprendre l'ensemble du parc informationnel de l'entreprise, les propriétaires et les opérations associées, un truc qui tendrait vers l'eDiscovery. Intégré à sa solution SRM CommandCentral, Data Insight permet de retrouver ce que l'on avait avec WQuinn il y a 7 ou 8 ans, enfin en beaucoup mieux et complet. Bravo messieurs.

09 février 2010

Isilon devient enfin profitable, bon signe !!

Isilon (www.isilon.com | NASD:ISLN), l'un des pionniers du service fichiers à forte évolutivité - scale-out NAS - annonce des résultats canons. Il faut les souligner, tous les voyants sont au vert alors que l'année a été l'une des plus délicates de la dernière décennie. Le revenu Q4 2009 progresse à 37,5M$ soit une progression de 18% par rapport au même trimestre 2008 et 23%  vis-à-vis de Q3 2009. Le plus remarquable est la croissance du revenu annuel à 123,9M$ soit 8% de plus qu'en 2008 avec 114,4M$. La marge brute a progressé, le bénéfice net est positif et en hausse et le cash généré en croissance également. Félicitations.

05 février 2010

Au secours Verari

Une nouvelle équipe pour une nouvelle aventure. En fait après le passage désastreux de Dave Wright, on ne compte plus ses casseroles, le retour de l'ancien CEO David Driggers en tant que CEO est officiel, il avait été CEO jusqu'en 2006. Maintenant il va falloir rationaliser et enfin mettre en oeuvre une bonne stratégie et non en changer si souvent. Enfin, je ne sais pas mais un truc me dit que j'ai plus confiance en Driggers qu'en Wright... Entre temps, la société est passée de Verari Systems à Verari Technologies.

04 février 2010

Mercenaire ou pas ?

Vraiment, beaucoup se ressemblent. On reproche aux fondateurs de s'accrocher et de ne pas vendre leur entreprise ou d'accepter des offres intéressantes mais quand les mercenaires arrivent et vendent voire bradent la société on se pose vraiment des questions. Le dernier en date est notre hippie de service Jonathan Schwartz qui vient d'annoncer son départ d'Oracle sur Twitter quelques jours après la validation de l'acquisition de SUN. Je devrais dire son départ de SUN. Quel gâchis, mais après tout, c'était peut-être sa mission déguisée. Ce que je crois est la sélection souvent mauvaise de nouveaux dirigeants par les fondateurs qui se trompent sur le pouvoir, leur savoir-faire et leur capacité d'execs ayant réussi ailleurs mais rarement en CEO. L'autre exemple, nous le connaissons tous, Symantec qui absorbe Veritas, Mark Leslie s'en veut encore... La troupe de mercenaires venue là encore d'Oracle - c'est une école ou quoi ? - avait décelé une des pépites du Nasdaq. Et puis il y en a tant d'autres de ces exemples, même Legato et Veritas puisque Lou Cole et son équipe était d'accord pour fusionner avec Veritas mais il perdait son pouvoir. Il a donc refusé, Veritas s'est tournée vers OpenVision Technologies, second choix mais néanmoins bon choix. Côté Legato, Dave Wright est arrivé et ... a vendu à EMC. Maintenant il a planté Verari, quelle truffe !! Enfin, un petit billet d'humeur, d'autant plus que ces types partent avec le pactole, je ne suis pas contre, mais les distorsions sont telles...

02 février 2010

Alan Baratz chez BlueArc

Alan Baratz, pointure de l'industrie high-tech, réapparait au conseil d'administration de BlueArc (www.bluearc.com) en plus de son poste chez Avaya. Dernièrement, il était chez Cisco pilotant le Network Software and Systems Technology Group totalisant 2400 développeurs et 20B$ de revenu à la suite du rachat de NeoPath, startup en virtualisation fichiers. Auparavant, on s'en souvient, il est passé par SunSoft. Sa présence chez BlueArc signifie-t-elle quelques choses de stratégiques pour les 2 entités ?

01 février 2010

Confirmé, Symons n'est plus chez EvoStor

Lors du BDevent de janvier dernier à Palo Alto, j'ai croisé George Symons, annoncé chez EvoStor en Octobre 2009, qui m'a confirmé son départ imminent de la startup. George part sur de nouveaux projets, je ne peux révéler ses prochaines activités. EvoStor continue son développement, nous en saurons plus lors de notre prochain déplacement où nous devrions rencontrer la prometteuse entreprise.