ITPT

5 sept. 2010

Du beau monde chez Gridiron Systems

GridIron Systems (www.gridironsystems.com), inconnu de tout le monde j'imagine car en mode "furtif", fait apparaître plusieurs personnes que nous avons côtoyés sous d'autres cieux. L'équipe ne compte que 30 employés et on retrouve au board Don Jaworski, ancien VP chez Brocade, David B. Wright, passé par Amdahl, Legato puis EMC - il a fait la vente - et Verari, Prasad Pammidimukkala, passé aussi chez Brocade, McData et Nishan sans oublier Som Sikdar, fondateur et CTO de GridIron et de bien d'autres startups comme Shomiti devenu Finisar et Force10 ou Herb Schneider, fondateur d'Extreme Networks.


L'idée de GridIron est d'adresser le gap entre les ressources qui vont vite comme la cpu, la mémoire et le réseau et le périphérique de stockage qui n'a, il faut le reconnaître, pas progressé dans le même rapport et de proposer enfin le résultat en terme de vitesse de ces progrès techniques.
Le produit GridIron TurboCharger est un SAN Application Accelerator appliance connecté au switch SAN fonctionnant en mode Proxy FC donc invisible et sans changement pour la configuration des serveurs, du stockage et des applications. Considéré comme Tier 0, TurboCharger favorise les applications très exigeantes en intégrant les SLAs critiques, GridIron annonce d'ailleurs des gains de 1000 par rapport à des configurations sans l'appliance et de 10 par rapport à des unités SSD. La clé réside dans l'utilisation de virtual initiators et virtual targets considérés comme proxies donc usurpateurs de confiance pour les serveurs réels et le stockage réel créant un lien transparent entres ces 2 entités. TurboCharger utilise un initiateur virtuel pour représenter un serveur réel quand il accède au stockage et de façon similaire une cible virtuelle pour représenter un port physique quand il communique avec le serveur, ainsi l'appliance est vu des 2 extrémités, les serveurs et les unités de stockage. Bien vu. L'expertise GridIron démontre un savoir-faire complet côté gestion, OS temps-réel, chip dédié, mapping, Flash et RAM pour éviter toute dégradation de performance.


Attention, TurboCharger produit ce gain pour les accès en lecture seulement et ne touche pas les écritures fonctionnant alors en "pass through". Le produit est bien sûr en mode actif-actif pour assurer la très haute disponibilité et est très évolutif, le plus petit TurboCharger peut supporter plus de 100000 IOPS et 160 To de serveurs de fichiers et leur agrégation par GridIron BoostPack peut permettre d'aller au-delà et gérer plus d'un million d'IOPS.


Reste maintenant à voir comment GridIron convertira une bonne idée en succès commercial vue les déboires d'acteurs proches comme Gear6, repris par Violin Memory, StorSpeed, malgré quelques pointures chez eux, ou Atrato dont le site Web est mort ce matin. Seul Avere Sytems semble tirer son épingle du jeu pour la partie fichier. A suivre...

Aucun commentaire :