ITPT

Oct 28, 2009

Un premier constat pour SNWE

La conférence SNW Europe vient de se terminer et il confirme le concept multi-thèmes avec le Stockage, le DataCenter et la Virtualization. Le nombre de sponsors est élevé avec 55 sociétés présentes et un contenu dense avec 130 sessions. Mais le succès se mesure avant tout en nombre de visiteurs uniques et la barrière des 1500 a été franchie puisqu'il s'établit à 1564, une augmentation de 11% par rapport à 2008, venant de 20 pays. Fort de ce résultat qui confirme la rôle unique de cette conférence, la date de l'année prochaine est déjà disponible: 26 et 27 Octobre 2010 toujours à Francfort, ça s'est moins bien...

Oct 21, 2009

Exanet se fait oublier...

Exanet (www.exanet.com), concepteur de la solution de services fichiers ExaStore, dévoile la version 4.1 avec notamment ExaMirror, une méthode de réplication orientée bloc, allant au-delà d'ExaSync, pour le niveau fichiers. Les derniers événements sont surtout l'arrivée de Mark Weiner en tant que CEO fin 2008, après une longue période chez NetApp suivi de nouvelles recrues et une dernière annonce de support d'ExaStore par Atempo et un accord avec 3Par. Rien de très transcendant, Exanet perd du terrain... On attend une réaction de la société sinon je vois bien tomber le produit dans l'escarcelle de certains qui cherchent un service fichier évolutif. A vous d'y réfléchir...

Oct 18, 2009

Zetta se dévoilera le 21

Zetta (www.zetta.net), un pure player Cloud Storage lancera officiellement sa solution le 21 Octobre prochain. Simple et bien trouvé, 10^21 équivaut à 1 Zetta Byte, encore dans la lignée de la terminologie Google, YottaYotta, Exabyte ou Exanet. Zetta fait figure de pionnier sur le stockage à la demande en mode fichier avec un service efficace tant en terme de prix que de fonctionnalités, ses locaux, que j'ai vu en Avril dernier à Sunnyvale, sont d'ailleurs impressionnants. J'y reviendrai avec un comparatif des quelques acteurs clés d'ici quelques semaines.

Oct 14, 2009

IBM se lance dans le Cloud Storage privé

IBM (www.ibm.com | NYSE:IBM) se positionne sur le Cloud Storage plutôt privé avec une double gamme, la première Smart Business Storage Cloud basée sur les gammes XIV, BladeCenter et GPFS et la seconde orientée Archive - Information Archive - qui intègre le Tiering dans l'esprit HSM, des unités disques et bandes, la technologie Déduplication issue de Diligent, TSM bien sûr et toujours GPFS. Cette solution supporte les types de données structuré et non structuré et représente un premier test sérieux pour IBM dans le Cloud. On constate qu'IBM s'est efforcé de se positionner rapidement avec des offres bien intégrées avec un très bon usage des produits maisons et des acquisitions. Pour la suite, IBM prépare une déclinaison Cloud public avec modèle d'acquisition SaaS en pay-as-you-go et une interface utilisateur simple rendant le service simple à souscrire et à utiliser. Ça va batailler dure dans les semaines qui viennent et sur 2010, les gros pourront envisager de bâtir leur propre infrastructure Cloud à usage de souscription, ce qui pourrait sacrément embêter les petits qui auront une plus liberté et réactivité et devront s'adosser à des acteurs pérennes type opérateur car le nerf de la guerre va être le réseau.

Oct 13, 2009

Déjà la version 3 pour AutoVirt

AutoVirt (www.autovirt.com) est présent ici à la conférence SNW Phoenix pour le lancement d'AutoVirt v3 quelques mois après AutoClone en Février dernier. L'éditeur a eu la bonne idée d'inviter un client - Five Point Capital - à témoigner et justifier pourquoi AutoVirt est simple, efficace et économique. La version 3 introduit le mode hiérarchique de stockage et l'archivage orienté fichier. AutoVirt reste compatible avec DFS-N et DFS-R mais ne se base pas sur ces 2 souches Windows contrairement à d'autres produits aujourd'hui disparus. Le prix est de 25k$ par To managé. A tester de toute urgence, le produit est vraiment bon.

Oct 11, 2009

Pluto va jouer ailleurs

Robert Soderbery, SVP des produits Data Center surtout ceux couverts par Foundation et Cluster, vient de quitter Symantec pour rejoindre visiblement Cisco. Trop fier ce type et quel désastre pour Veritas et Symantec. Nous en avons tous des mauvais souvenirs, la filiale française à laquelle j'appartenais à l'époque s'en souvient: recruter une personne extérieure pour la virer 2 mois après est un scandale Monsieur Soderbery. Encore un snake qui a pu sauver sa peau après avoir été presque débarqué à l'époque étant Director du Product Management des Foundation et Editions, le management voulait déjà le virer. Les échos étaient tous négatifs surtout de son équipe proche. Il a pu ainsi intégrer l'équipe Alliance, lancer les programmes Powered et Enabled, certes pertinents, et devenir même VP et SVP cristallisant de plus en plus les avis négatifs. Et là, un ancien Veritas a eu raison de lui, lui demandant de faire autre chose, Robert préférant partir. Ouf...

Oct 7, 2009

Symantec réagit avec FileStore

Symantec (www.symantec.com | NASD:SYMC) se devait de réagir à l'absence de réelle offre Cloud Storage au catalogue à part quelques gadgets. L'équipe en charge de ce développement chez l'éditeur est vraiment la bonne et on retrouveVxFS le meilleur Système de Fichiers (SF) de la terre, ici en mode cluster, largement éprouvé depuis ses premières versions en 1991. En janvier dernier, j'avais abordé S4 en avance de phase puisque Symantec prévoit cette solution pour 2010 et concurrencera alors sérieusement Amazon S3.

En attendant, l'éditeur occupe le terrain avec FileStore (SFS pour Symantec FileStore), une offre soft appliance scale-out NAS qui permet de bâtir une infrastructure Cloud Storage privée à base d'éléments standards comme des cpus x86, des baies de disques Jbod pour une configuration maximale de 16 noeuds. L'environnement supporte 200 millions de fichiers par SF, l'agrégation de SF de 256To pour une capacité totale de 2Po. Les accès clients se font via NFS, CIFS, HTTP ou FTP. Le produit est tarifié à la cpu et une configuration à 2 cpus coûte 6995$, ce qui est super cher. Pour rassurer les futurs clients, Symantec indique que FileStore est déjà utilisé depuis plusieurs mois comme back-end d'autres offres en ligne avec 40Po de stockage et 9 millions utilisateurs. L'offre est proche de celle d'Active Circle qui, encore une fois, j'insiste devrait se positionner sur ce créneau. Eh les gars réveil... Mais attention au prix de la solution.


Oct 4, 2009

Active Circle a trouvé son segment

Active Circle (www.active-circle.com), éditeur français d'une solution de services fichiers, a finalement trouvé son spot pour s'épanouir pleinement sans risque de se frotter aux cadors du secteur que sont les Isilon, Exanet, Ibrix/HP voire Panasas et NetApp. Pas facile de s'extirper de cette concurrence dans un contexte internationale avec une identité française, mais ça y est, la société oriente son offre vers le segment du DAM - Digital Asset Management - cette fameuse gestion des données numériques pour les acteurs des médias. Et ça prend puisque la société signe plusieurs belles affaires sur ce créneau. Présent à IBC récemment et même au NAB il y a quelques mois, Active Circle vient d'annoncer Active Media Library, une solution clé en main complète, avec disques et bandes, permettant la stockage et l'archivage des données médias numériques volumineuses. Le produit s'insère parfaitement dans le flux audio-vidéo dédié au stockage associé aux systèmes de traitement et aux serveurs primaires à fort débit. L'offre habituelle d'Active Circle est couplée à une surface disque de 4To et une librairie de bandes d'origine Tandberg avec 1 ou 2 lecteurs LTO4 de 20 ou 40To correspondant respectivement aux modèles AML 2X et AML 4X. Les configurations retenues sont alignées sur les besoins du secteur, 40To peuvent stocker 650 heures de vidéo HD. La transparence de la solution est assurée par un moteur HSM interne et une intégration facile à l'environnement grâce à NFS, CIFS ou ftp. Comme plusieurs autres solutions de ce type, l'intégration avec les outils des gestion de médias numériques est disponible au travers de ftp, le vrai sésame du segment. Dommage, le communiqué de presse n'indique aucun prix public, je vous indique le pointeur vers le data sheet disponible ici.
J'aimerai voir maintenant Active Circle signer quelques partenariats avec des opérateurs Télécom ou autres entités pour fournir le composant stockage à une offre Cloud, un peu comme ParaScale s'efforce à le faire. Ainsi, Active Circle deviendrait un Cloud Technology Provider qui pourrait lui assurer un second axe de développement. Bravo.

Oct 1, 2009

Storspeed, on en sait un peu plus...

Storspeed (www.storspeed.com) précise un peu plus sa solution dévoilant un appliance de cache - le SP5000 - orienté application qui décorréle la performance de la capacité et se rapproche d'Atrato, Gear6 ou Avere. Le produit propose de placer les données les plus utilisées et critiques sur les unités les plus rapides et adaptées aux besoins de l'application sous le contrôle de règles gérées par l'utilisateur. Ces politiques appelées Performance Profile couvrent les applications, les clients, les protocoles, les types et tailles de fichiers, les accès... et permettent d'augmenter significativement les performances des applications programmées comme des playlists. Le philosophie est In-Band ou Inline, l'unité étant placée entre les clients et les serveurs de fichiers sur le réseau Ethernet, complètement invisible pour les applications, clients et serveurs, les montages restant inchangés. Pour des raisons ou besoins de disponibilité, les configurations sont clusterisées, offrant les mécanismes de replication on write et de pass-through operation en cas de défaillance du cluster grâce au Flow Director, le tout étant administré par le System Manager.

Les spécifications du SP5000 indiquent:
  • boîtier 2U
  • 400W et 1300BTU
  • > 350000 IOPS par noeud
  • 10Gb de bande passante par noeud
  • latence par noeud < 10us
  • 80GB DRAM par noeud
  • NFS v3
  • jusqu'à 8 disques 2,5" SAS ou SSD
  • 4 ports 10Gb
  • alimentation redondante et swappable à chaud
  • 4 ventilateurs
pour le Flow Director:
  • boîtier 1U
  • 150W et 512BTU
  • 360 000 000 paquets/sec
  • latence < 500ns
  • 24 ports 10Gb
  • alimentation redondante
Déjà 2 clients satisfaits de la version Beta issus du monde pétrolier et du jeu. La solution trouve aussi un vrai sens dans les environnements virtuels. A suivre, on en saura encore plus dans les semaines à venir.