ITPT

Jun 26, 2008

FSC s'y met enfin avec CentricStor FS

Fujitsu-Siemens (www.fujitsu-siemens.com), le fameux joint-venture Germano-Japonais, se met à l'ère nouvelle du service fichiers et complète la gamme CentricStor avec CentriStor FS issu d'un accord avec Exanet pour offrir l'offre ExaStore sur plateforme FSC. Malgré les accords avec NetApp et son offre GX et EMC avec notamment MPFS(i), certes un SANFS, Fujitsu-Siemens choisit donc une offre alternative intéressante mais assez confidentielle.

La gamme se décline en 4 modèles répartis en modèle Capacitif "C" et dit Speed "S" et supportent tous les protocoles NFS et CIFS:
  • le FS2000C à 2 nœuds pour une capacité de 24 à 48 To en disque SATA à 300 Mo/s, avec snapshot mais sans réplication et NDMP optionnel (disponible fin 2008),
  • le FS4000 (C et S) à 2 noeuds en SATA (24 à 192 To) à 300 Mo/s ou SAS (7.2 à 57.6 To) à 600 Mo/s avec snapshots et réplication et NDMP optionnel,
  • le FS8000 (C et S) à 4 noeuds en SATA (48 à 384 To) à 600 Mo/s ou SAS (14.4 à 115.2 To) à 1200 Mo/s avec snapshots et réplication et NDMP optionnel.
Pour Exanet, c'est une étape décisive qui permet à sa technologie d'être diffusée à une large échelle et de franchir ainsi un seuil important l'éloignant de son statut de startup éternelle souvent synonyme de fournisseur de niche et de faible débouché. La technologie Exanet reste donc Européenne et relégue les rumeurs d'acquisition au second plan, jusqu'à quand ?

Jun 22, 2008

Symantec relance Veritas en primaire...

Symantec (www.symantec.com | NASD: SYMC), ISV leader sur les axes Sécurité et Stockage dans le monde Open, décline enfin une avancée historique Veritas, peu marketée et mal positionnée jusqu'alors, avec la solution Veritas Storage Foundation Scalable File Server basée sur le trop peu fameux Veritas Cluster File System. Quel gachis.
La technologie VxFS (VERITAS File System), longtemps le meilleur File System

local et standard de fait dans le monde Unix grâce notamment à de nombreux accords oems, a été étendue en mode cluster - en mode scale-out ou horizontale - depuis plusieurs années sans réel push de l'éditeur malgré la volonté de se placer sur le segment SGBD parallèle avec Oracle RAC mais sans grand succès. Veritas a ensuite loupé le virage des appliances et cluster NAS et même des SANFS malgré, on s'en souvient, une déclinaison ServPoint NAS, qui devait banaliser l'approche du service fichiers surtout côté NFS (CIFS et le multi-protocole ayant été une catastrophe) à un coût très attractif.
L'approche Veritas, historiquement novatrice, supporte des instances d'OS homogènes dans le cluster sachant que des clusters d'OS différents peuvent configurés, chacun de ces clusters utilisant la même technologie et le même produit mais ici la limitation à SUSE Linux a été décidée. L'intérêt du mode Cluster de VxFS est qu'il répond à la notion de SFSI - Single File System Image - où la cohérence de cache est la principale caractéristique, un serveur modifie une donnée et celle-ci est immédiatement "vue" par les autres serveurs par invalidation des "lignes" de cache. Le produit s'appuie bien sûr sur la référence en matière de gestionnaire de volume - VERITAS Volume Manager (VxVM) - ayant lui aussi subi de nombreux accords oems, qui permet de configurer des espaces de stockage logique en mode bloc sans limitation de taille avec des caractéristiques de protection et de performance digne des meilleurs baies de disques. L'utilisateur a ainsi tout le loisir de sélectionner un simple JBOD* et d'en faire une "bête de course".
Les besoins utilisateurs nécessitent une évolutivité en 3 dimensions: capacité, performance et disponibilité. Ici la capacité est remplie par la facilité d'ajouter des Luns au sein d'une même baie ou de baies séparées agrégées par VxVM, VxFS s'alignant à chaud sur la nouvelle taille du volume bloc. La protection et la disponibilité sont remplies par la journalisation du File System, son mécanisme de verrous distribués, sa reprise sur incident au sein du cluster grâce à Veritas Cluster Server intégrée à la solution et là encore par VxVM pour la partie RAID, mais on pourrait parfaitement aussi configurer le mode réplication. La partie performance est bonne puisqu'elle réside sur plusieurs nœuds en parallèle tous actifs c'est-à-dire servant des requêtes NFS et accédant au système de fichiers partagé, l'ajout de nœud à chaud mais 2 soucis demeurent. Le premier est le nombre de nœud - ici 8 et seulement 8, c'est faible - qui impacte la dégradation même si la performance globale est meilleure, la performance de chaque nœud ne l'est pas nécessairement. La seconde est liée à la dégradation inévitable issue du choix de l'architecture du produit: une seul système de fichiers est partagé et malgré toutes les améliorations, cette approche reste moins performante qu'une agrégation de systèmes de fichiers indépendants couplés à un overlay entre les instances d'OS, proche d'une architecture shared-nothing. Néanmoins, j'insiste ici sur la prise en compte de ces remarques par l'éditeur qui est passé d'un mode 1 Master/n Slaves à une approche basée sur plusieurs serveurs transactionnels pour la journalisation et les verrous, les performances étaient auparavant désastreuses dés qu'un peu de stress et plusieurs nœuds étaient en compétition, le nœud maître était sous l'eau...
L'intérêt de la solution vient de sa souplesse, d'être bâtie sur des références - VxFS et VxVM -, de sa bonne performance pour le service NFS dans son nouveau design, des riches fonctionnalités additionnelles comme le snapshot par FlashSnap ou le Dynamic Storage Tiering pour la hiérarchisation des unités de stockage au sein du cluster ou enfin la possibilité de dédié un serveur à un rôle spécifique (backup...)... mais aucun support de CIFS. A essayer de toute urgence si l'on veut une infrastructure pérenne de service fichiers NFS peu coûteuses et performantes.




* JBOD: Just a Bunch Of Disk

Jun 19, 2008

Replicus ne concrétise pas...

Replicus (www.replicus.com), le dernier bébé de Paul Borrill tarde à sortir du brouillard malgré un site web flambant neuf et visiblement une levée de fonds. Paul Borrill, qui a été CTO de VERITAS Software il y a quelques années après un passage chez Quantum et SUN et même Chairman Fondateur de la SNIA en 97, joue toujours son rôle de visionnaire, précurseur et tente une nouvelle fois d'anticiper certains virages ou angles technologiques du marché mais les dernières informations du milieu indiquent que tout va mal et que personne le suit réellement dans sa quête du Graal, Replicus serait au bord de la faillite sans source de revenu. Dommage.

Jun 8, 2008

Le contenu de la SNIA Académie de Paris

Pour ceux qui veulent accéder au contenu délivré lors de la journée SNIA le 15 Mai dernier pour la Manifestation Storage Academy, voici les informations de téléchargement:
www.storage-academy.com/fr/presentations avec login = frdel08 = password

Jun 1, 2008

Brocade FME par les mots...

Brocade (www.brocade.com | NASD:BRCD), initiateur du concept FAN pour "Réseaux de Fichiers" peu avant l'été 2006 suite à l'acquisition du Texan NuView pour notamment le produit StorageX - outil génial pour le monde Windows/CIFS/DFS et AD - a donc qualifié une nouvelle segmentation marché déclinée sous l'appellation produit Network File Management (NFM) ou Network File Virtualization (NFV). Je vous propose une petite vidéo où je reviens sur l'Architecture FAN.

video
Cette stratégie Fichier s'est concrétisée récemment par l'annonce en Mars dernier de la nouvelle génération de produit avec Brocade File Management Engine souvent appelé FME. Là encore pour affirmer les points forts du produit, une petite vidéo existe que je vous laisse découvrir. On comprend en quoi le produit est unique notamment pour sa capacité à mouvementer des fichiers ouverts et verrouillés entre différents serveurs de fichiers sans aucun impact sur l'accès utilisateurs en cours de modification et/ou visualisation et la possibilité de déplacer des fichiers entre unités serveurs pour réduire le coût du stockage et aligner la valeur de la donnée sur celui du stockage tout en garantissant un accès direct sur ces unités secondaires aux utilisateurs contrairement aux approches type HSM où le retour de la donnée sur le support primaire est obligatoire avant l'accès. Encore une fois, Brocade File Management Engine ne remplace pas Brocade StorageX qui vient de passer en version 6.1 avec notamment le support des modes NFS pour HP PolyServe et BlueArc et 64 bits pour Windows.
video